A.illeurs

Road-trip en Roumanie : les immanquables de la Transylvanie

La Roumanie n’est pas une destination très prisée. Elle réserve pourtant son lot de surprises. Si sa capitale Bucarest fourmille toute l’année, la Transylvanie, région plus au Nord-Ouest, compte de nombreux spots immanquables. Et pas seulement le Château de Dracula qui détourne, à défaut, toute l’attention. Voici notre sélection des immanquables de la Transylvanie pour un road-trip en Roumanie. 

Cluj-Napoca : la caution jeune et dynamique de la région

Cluj Napoca © Hugo Saadi

 

Si l’itinéraire pour découvrir la Transylvanie peut aussi bien s’effectuer depuis Bucarest, faire un stop de quelques jours à Cluj n’est pas une mauvaise idée. Au contraire, dans cette ville très étudiante (les universités y sont nombreuses), on découvre l’authentique vie roumaine. Loin d’être touristique, Cluj possède tout de même de nombreux attraits historiques, à l’image de ses grandes places, de ses cathédrales et de ses musées.

L’influence soviétique se fait ressentir et la ville pousse à la balade et à la flânerie. Cluj sort du lot et propose de nombreux loisirs aussi bien sur le plan sportif que culturel et gastronomique. Foot, concerts, clubs, restos chic, food truck festival, musée, cinéma : une armada d’activités qui en font une ville dynamique et culturelle. Petit clin d’œil pour les Parisiens qui ne seront pas trop dépaysés puisque les anciens bus RATP sont désormais en service là-bas.

Nos recommandations d’adresses : Roata pour découvrir les spécialités de la cuisine roumaine et tester l’alcool local, la tuica, une eau-de-vie de prune qui réchauffe. Mais aussi : Zama, Samsara Foodhouse, Da Pino, Nuka.

Sibiu : ville historique et animée

Citadelle Alba Iulia © Gaetan Sebajun Gabber

 

Sur le chemin vers Sibiu, n’hésitez pas à faire une escale à Alba Iulia afin de visiter l’immense citadelle implantée en plein cœur de la ville. Enfin, passage obligé au Château des Corvin à Hunedoara. Construit au 14ème siècle sur le site d’une forteresse romaine, il en impose visuellement même si les usines locales se sont implantées non loin…

Une fois arrivé à Sibiu, c’est un tout autre décor qui nous est proposé. On se laisse rapidement séduire par cette ville charmante à souhait : belles rues pavées, jolies demeures et grandes places. Ce qui prédomine, ce sont les quartiers piétonniers qui en font une ville animée où les terrasses se mêlent aux édifices religieux. Avec ses artères aux maisons colorées, Sibiu est une escale où il fait bon d’y passer quelques jours. Pour les amateurs d’ethnographie, direction l’immense musée en plein air Astra pour découvrir le monde rural transylvain et roumain. A faire également : le marché de la ville pour ressentir l’ambiance et faire quelques emplettes à passer à la casserole.

Nos recommandations d’adresses à Sibiu : la taverne Weinkeller pour déguster du vin local et le bar à cocktails Elixir pour prolonger la soirée. Mais aussi : Lili’s, La Turn.

Bran, Rasnov et Brasov : une halte médiévale dépaysante

Château de Bran © Hugo Saadi

 

Avant d’arriver à Brasov, l’unes des attractions touristiques majeures de la région : le Château de Bran. Connu – à tort – sous le nom de Château du Comte Dracula, l’édifice n’a seulement accueilli Vlad Tepes, à l’origine du personnage, que quelques nuits. Le château en lui-même est très beau, mais tout le business mis en place autour est plus dérangeant. On retrouve donc les cars de touristes et les files d’attente pour le visiter. Un conseil, filez à quelques kilomètres de là en direction de la vieille citadelle de Rasnov pour admirer une splendide vue à 360 degrés sur la plaine et les monts Bucegi de la région. Une belle promenade loin de la cohue des touristes.

Une fois à Brasov, on se laisse transporter dans le temps grâce à son beau centre médiéval. Pointe de départ de la balade, la belle place d’où partent de nombreuses rues piétonnes. Si la ville rassemble près de 320 000 habitants, on retrouve des allures de petit village en se perdant dans les ruelles.

Nos recommandations d’adresses à Brasov : La Ceaun, sur la Grande Place. Pour y déguster de bonnes spécialités roumaines cuites au feu et en dessert : les papanasi, sorte de beignets sucrés au fromage blanc et recouverts de confiture de cerise. Sans oublier la bière Ursus de la région.

Sinaia : pour une belle escapade nature

Vallée de Sinaia © Gatean Sebajun Gabber

 

Soyez prévenu, la ville de Sinaia est prise d’assaut par les touristes l’hiver à cause de ses nombreuses pistes de ski. Mais la région est tout aussi intéressante hors saison (hormis le fait qu’il s’agisse d’un alignement d’hôtels sans charme où les bonnes adresses sont introuvables). On s’y rend surtout pour découvrir tout le domaine qui s’ouvre à nous pour de nombreuses randonnées. Grâce à un téléphérique (premier stop à 1400 mètres puis 2000 mètres), on accède en haut de la montagne sans difficulté.

À l’arrivée : une bonne bouffée d’air pur et des paysages à couper le souffle. C’est le point de départ de randonnées qui nous émerveillent. Les points de vue sont sublimes et les possibilités multiples en fonction de la difficulté et du temps à disposition. Pour celles et ceux qui séjournent plusieurs jours, ne pas rater le Château de Peles.

Enfin, sur le (long) chemin du retour vers Cluj-Napoca, un stop n’est pas de refus pour se dégourdir les jambes dans la jolie ville de Sighisoara. En profiter pour se promener dans sa citadelle médiévale aux maisons colorées.