Saint Valentin : où partir ?

Le mois de février est arrivé et avec lui la fête des amoureux… Youpi… Les chansons d’amour sont en boucle à la radio et les amoureux se bécotent dans le métro. Vous n’en pouvez plus ! Quelque soit votre raison, pas d’inquiétude, nous avons la solution !

Cas N°1 : Intentionné mais fauché • week-end à Varsovie


(@ doudoustravel)

Ok vous n’êtes sans doute pas le plus grand fan de la Saint-Valentin mais faire plaisir à votre moitié reste votre priorité numéro 1. Problème : vous n’avez pas un sou ! Et entre les chocolats, les fleurs, le dîner romantique et les bijoux, vous envisageriez presque de la larguer votre moitié finalement. La solution : lui offrir un week-end dans une des destinations les moins chères (mais tout de même très romantique) d’Europe : Varsovie ! 

Évidemment, bien que sans un sou en poche, vous voulez offrir ce qu’il y a de mieux à votre amoureux/se. Un dîner aux chandelles dans le plus beau restaurant gastronomique de Rome ou Vienne… et vous n’aurez plus de quoi payer le loyer. Et bien pas d’inquiétude ! A Varsovie, pour 20 euros le plat principal, vous pourrez l’inviter dans l’un des restaurants les plus classes de la capitale polonaise. Le Belvedere ou le Fukier dépasseront toutes ses attentes. 

 

Cas N°2 : Trop tôt pour sortir le grand jeu • double date à Lyon


(© Michael Muraz)

Beaucoup d’entre nous ont connu cette situation. Cela ne fait que peu de temps que vous vous êtes trouvé un(e) amoureux(se) mais voilà déjà que le 14 février approche… L’idée de vous retrouve en tête à tête romantique avec cette personne vous angoisse ou bien vous avez simplement peur de l’effrayer en sortant le grand jeu. Vous pouvez toujours faire semblant de ne pas connaître les coutumes de la Saint-Valentin mais, soyons honnêtes, ce n’est pas crédible. La solution : appelez un ami en couple et partez en week-end à quatre !  

La cathédrale Saint-Jean, la Basilique Notre Dame de Fourvière, les ruines romaines, le Musée Gadagne, il y a tellement de choses à visiter à Lyon que votre chérie n’aura même pas le temps de se rappeler que vous ne lui avez pas offert de roses. Capitale mondiale de la gastronomie, le passage par un bouchon lyonnais sera tout de même obligatoire mais à quatre la pression sera plus dispersée.

 

Cas n°3 : Un week-end entre amis • sans Valentin(e) à Barcelone


 

Jusqu’ici nous n’avons envisagé que le cas où vous seriez en couple. Pourtant deux autres options sont envisageables : vous venez de vous faire larguer ou vous êtes un éternel célibataire. Bref, vous êtes un sans Valentin(e). Quoi qu’il en soit, vous voulez échapper aux mièvreries du 14 février et souhaitez partir loin de tous les couples qui vous entourent. En espérant que la malchance ne se soit pas emparée de votre vie, vous devez bien avoir un ou deux ami(e)s célibataires. Hé bien appelez-le car ce week-end vous partez faire la fête à Barcelone !

Vous déambulerez sur l’avenue de La Rambla dans le centre-ville à la recherche du parfait petit bar où boire votre mojito accompagné de délicieuses tapas et boire de la sangria à en oublier votre ex. Plus tard, vers 3h du matin (nous sommes à l’heure espagnole) vous découvrirez la folie des boîtes de nuit de Barcelone du quartier de Poble Nou. Le Razzmatazz rue Pamplona et ses 5 salles vous feront définitivement oublier que vous êtes là le week-end du 14 février !

GO

Avec tout ça il est impossible que vous n’ayez pas envie de partir en week-end. Alors rendez-vous sur Simpki et partez découvrir l’Europe en voyageant collaboratif !​