Un week-end arty et archi à Bâle

Située à seulement trois heures de train depuis Paris, Bâle s’avère être la destination à privilégier pour un week-end au bord du Rhin. Véritable vivier artistique et éden architectural, la troisième ville de Suisse peut se targuer d’avoir su intégrer harmonieusement au sein de son centre historique, des bâtiments modernes signés d’architectes notoires tels que Renzo Piano, Frank O. Gehry ou Mario Botta, sans oublier la célèbre agence helvétique Herzog & de Meuron.

La Tour Roche

Tour Roche - Solenn Cordroc'h
Tour Roche – Solenn Cordroc’h

 

Plus haut bâtiment de Suisse, visible bien au-delà des frontières de la ville, la Tour Roche culmine à 178 mètres de haut. Achevée en 2015 par le bureau d’architecture Herzog & de Meuron, elle héberge les bureaux du groupe pharmaceutique Roche et est d’ores et déjà devenu l’emblème moderne de Bâle. Des visites guidées, en allemand et en anglais, sont proposées tous les samedis pendant une heure, à condition de bien réserver en amont. Aujourd’hui, la Tour Roche devrait se voir doubler d’une tour adjacente de 205 mètres, achevée courant 2022.

Fondation Beyeler

Fondation Beyeler - Flickr
Fondation Beyeler – Flickr

Conçu par l’architecte Renzo Piano en 1997 à la demande des époux Beyeler, un couple de marchand d’objets d’art, la fondation Beyeler est un écrin pour l’art qui réunit pas moins de 200 chef-d’oeuvres. Située aux abords de la ville dans un cadre atypique avec ses étangs de nénuphars et sa vue panoramique sur les champs de blé et les vignobles, la fondation est un exemple probant d’association entre nature, art et architecture. Signe de cette réussite, la fondation Beyeler est le musée le plus visité de Suisse et compte bien s’étendre, en construisant une annexe pour exposer sa monumentale collection artistique.

Pour poursuivre la visite, le chemin du Rehberger-Weg, long d’environ 5 kilomètres, est parsemé de 24 oeuvres de l’artiste allemand Tobias Rehberger et conduit tout droit jusqu’au Vitra Campus. Niché en Allemagne, cet ensemble regroupe des monuments architecturaux de renom pensé par Tadao Ando, Frank Gehry, Zaha Hadid ou encore et toujours Herzog & de Meuron. Enfin, n’oubliez pas de réveillez l’enfant qui sommeille en vous en descendant la tour toboggan de Vitra.

Werkraum Warteck

Werkraum Warteck - Solenn Cordroc'h
Werkraum Warteck – Solenn Cordroc’h

Implantée au beau milieu d’un quartier résidentiel, la Werkraum Warteck est une ancienne brasserie d’abord vouée à disparaître lors de sa fermeture en 1991. Néanmoins, la population, fermement opposée à un projet de nouvelle construction, a réussi à sauver le lieu et, de surcroît, son histoire industrielle. Le bureau d’architecte bâlois Diener & Diener a alors été appelé pour étudier une alternative permettant de sauvegarder le patrimoine de la brasserie et d’animer le quartier.

Le projet de reconversion a ainsi donné une seconde jeunesse à la Werkraum Warteck en accueillant en son sein des ateliers, des restaurants ou encore une enseigne d’escape game. Désormais haut lieu culturel, il accueille même la Young Art Fair lors de la foire d’exposition annuelle Art Basel. Autre audace architecturale, un saisissant escalier en métal se déploie à l’extérieur et ouvre l’accès à un public désireux de siroter un cocktail sur la terrasse supérieure, tout en jouissant d’une vue imprenable sur l’ancien silo à grains de la brasserie, le Rhin et le centre de Bâle dans son entièreté.

Plus d’informations : Basel.com