Voyage : 5 bonnes raisons de visiter les Îles Féroé

Situées entre l’Islande, l’Écosse et la Scandinavie, les Îles Féroé sont désormais accessibles en vol direct depuis Paris. Ses paysages à couper le souffle, sa gastronomie unique et ses sentiers de randonnée font de l’archipel une destination idéale pour les amoureux de la nature et des animaux. 

Les Îles Féroé, une destination encore préservée du tourisme de masse

Îles Féroé, route
Source : © Annie Spratt / Unsplash

 

Trois heures de vol suffisent désormais pour rallier Paris à Vagar, sur l’archipel des Féroé. Cette autonomie du royaume du Danemark a à cœur de préserver  ses paysages du tourisme de masse. Les hôtels ne sont donc pas encore très nombreux – préférez d’ailleurs les chambres chez l’habitant, plus économiques – et les Îles Féroé se ferment chaque année aux visiteurs le temps d’un week-end afin de nettoyer les sentiers de randonnée. Voilà donc une destination qui promeut l’environnement et le tourisme responsable : une bonne raison d’acheter ses billets !

Des paysages mémorables

Les îles Féroé, cascade
Source : © Rogerio Toledo / Unsplash

 

Assurez-vous d’emporter un appareil photo dans vos valises : vous pourriez bien vous arrêter tous les 100 mètres pour capturer les paysages mémorables que comptent les Îles Féroé. La cascade de Gásadalur (ci-dessus) est particulièrement photogénique. Les 18 îles sont accessibles facilement en voiture grâce à un système de tunnels immergés. Des bateaux et deux hélicoptères – sur réservation – permettent aussi d’atteindre les îlots plus reculés. Pour vous imprégner au mieux des trésors de l’archipel, optez pour des balades sur les sentiers de randonnée : vous vous sentirez très souvent seul au monde.

Une faune riche à observer

Îles Féroé, moutons
Source : © Annie Spratt / Unsplash

 

L’archipel abrite 80 000 moutons pour seulement 50 000 hommes. Préparez-vous donc à croiser ces créatures adorables à tous les coins de rue et même sur les toits couverts d’herbe. De temps à autre, vous tomberez aussi sur d’élégantes vaches rousses venues d’Ecosse. Dans le village de pêcheurs de Vestmanna, sur l’île principale, vous aurez un point de vue unique sur les falaises de Mykines où vivent des milliers d’espèces d’oiseaux – dont des macareux qui surplombent les hauteurs – ainsi que des phoques, des baleines et des dauphins. Prévoyez au moins une semaine sur place car l’idéal reste de les approcher en bateau et la traversée dépendra de l’agitation de la mer.

Une gastronomie méconnue

Îles Féroé, gastronomie
© Hélène Rocco

 

Balayé par les vents, l’archipel n’est pas propice à l’agriculture. Les habitants ont dû user d’ingéniosité pour se nourrir à travers les siècles. Comme en Scandinavie, la gastronomie est donc très portée sur la fermentation. Chaque habitation compte un hjallur, une cabane en bois aux parois ajourées, dans laquelle on fait sécher à l’air libre viande de mouton ou cabillaud. La riche variété de fruits de mer commence peu à peu à être consommée par les locaux – qui les utilisaient auparavant comme appât pour ferrer de plus gros poissons. Depuis quelques années, il existe même un restaurant doublement étoilé (le Koks), à réserver dès que vous achetez votre billet d’avion. À l’abri de la route, l’adresse semble postée aux confins de la terre. Inoubliable.

Une météo égale toute l’année

Îles Féroé
Source : © Marc Zimmer / Unsplash

 

Heureuses bénéficiaires du Gulf stream, les Îles Féroé ne souffrent jamais de températures glaciales. Et si le vent est franchement froid, il fait en moyenne 3°C l’hiver et 11°C l’été : pas de grand écart à prévoir donc. Ayez cependant à l’esprit le fait que les journées sont très courtes l’hiver et très longues l’été. En contrepartie, l’hiver, vous aurez l’opportunité d’admirer la danse envoûtante des aurores boréales. À condition d’emporter une veste bien chaude et des gants à toute épreuve, vous savourerez chaque seconde de votre séjour dans l’archipel.

Pour y aller : Atlantic Airways propose désormais des vols A/R à partir de 221 euros plusieurs fois par semaine.