Voyage : Partir à l’autre bout du monde découvrir les Philippines

Avec des plages paradisiaques et un climat tropical tout au long de l’année, le dépaysement est garanti aux Philippines. Immense archipel du sud-est asiatique composé de plus de 7 000 îles dont seulement 11 regroupent la quasi totalité des terres. Autant dire, un choix incommensurable pour la génération insatiable que nous sommes ! Voici donc un pays dans lequel séjourner qui saura vous surprendre de par la diversité de ses paysages, sa déferlante de contrastes et la sympathie de sa population.

Quelques mots sur Manille et ses disparités saisissantes

Manille est une mégalopole importante. En plus d’être la capitale du pays, c’est la ville la plus dense au monde avec un nombre d’habitants au km2 qui défraie toute concurrence. D’ailleurs, à cause d’un manque d’infrastructures évident, la circulation y est rapidement infernale et décourageante. Mais comme le plus intéressant semble être ailleurs, un court séjour dans la ville embuée par la pollution suffit.

 

Philippines
Vue de Manille – Copyright : Fanny Villaret

 

A choisir, privilégiez Makati avec ses buildings rutilants construits sur des quartiers très pauvres ainsi que la vieille ville Intramuros au charme absolu et à l’architecture hispanique datant de la colonisation. Pour la visiter, histoire d’allier l’utile à l’agréable, l’idéal est de louer un vélo en bambou et de la traverser à votre guise.

 

Philippines
Quartier d’Intramuros – Copyright : Fanny Villaret

 

C’est également le moment propice pour découvrir une gastronomie de haute voltige ouverte sur le monde et abordable que vous ne retrouverez nulle part ailleurs dans le pays. Et enfin, contre toute attente, profitez de ce joyeux bordel bruyant pour vous offrir une bulle de bien-être. Les hôtels de luxe y sont plus accessibles qu’en France. Alors, mettez les petits plats dans les grands et déroulez le tapis rouge en vous faisant chouchouter.

 

Philippines
Hôtel 5 étoiles à Manille – Copyright : Fanny Villaret

 

Nombreux sont les palaces qui vous proposent la totale, à savoir : rooftop, piscine à débordements, buffet à volonté et espace détente. Cependant, avis aux novices du vice : le massage philippin est à consommer avec modération car vous risqueriez de ne plus pouvoir vous en passer.

 

Prendre du recul sur une île : focus sur l’île de Siargao, populaire pour ses spots de surf

Dans la province de Surigao del Norte, Siargao est une île idyllique pour les vacanciers en soif de dépaysement, de détox et d’aventures. En effet, depuis le hublot de l’avion on aperçoit déjà les eaux turquoises encercler cette île du bout du monde avant d’atterrir. C’est sans compter sur les palmiers à perte de vue qui se dressent sur votre passage où que vous alliez. Moins connue que ses congénères, Siargao n’a pourtant rien à leur envier !

 

Philippines
Surfers à Siargao – Copyright : Fanny Villaret

 

Bien que la popularité de l’île augmente sans cesse, elle est jusqu’à présent relativement épargnée du tourisme de masse et certains endroits demeurent sauvages. C’est le cas des incroyables piscines naturelles de Magpupungko et de la lagune Sugba dans lesquelles on barbote tout en apprenant à quoi correspond le pantone turquoise.

 

Philippines
Eaux turquoises à Siargao – Copyright : Fanny Villaret

 

Avec des vagues de renommée internationale, Cloud 9 est le repaire pour s’initier au surf, ou à défaut pour contempler les surfeurs s’atteler sur leur planche au soleil couchant. Sur l’île, vous vous déplacerez en taxi tricycle ou en scooter que vous louerez dans le petit – mais authentique – centre touristique : General Luna. Ce dernier dispose de quelques boutiques, d’un petit port auquel sont accolés des stands de poisson frais et d’un ponton d’où vous partirez pour aller à la découverte de l‘excursion la plus répandue de l’île. « Three island tour » est un tour en bateau qui vous amène sur trois îles à taille humaine. Le mieux est de prévoir d’y passer une demi-journée afin d’en profiter pour prendre le temps d’y déjeuner, de vous baigner et de réaliser quelques clichés hautement instagrammables.

 

Philippines
Coucher de soleil à Siargao – Copyright : Fanny Villaret

 

Ah oui, un dernier détail : à Siargao le wifi n’est pas votre meilleur allié mais qu’à cela ne tienne, vous pourrez enfin vous octroyer la detox dont vous avez toujours rêvé dans un décor de carte postale.

 

Prendre de la hauteur en montagne : focus sur la région de Banaue, réputée pour ses rizières en terrasse

En altitude, dans le nord du Luzon, la région des montagnes Ifugao renferme un joyau qui à lui seul mérite de prendre son billet d’avion illico presto : les rizières en terrasse de la cordillère des Philippines. Classées au patrimoine mondial de l’Unesco, ces rizières offrent depuis pas moins de deux millénaires un spectacle enchanteur.

 

Philippines
Femme travaillant dans les rizières – Copyright : Fanny Villaret

 

 

Banaue, Batad ou encore Bangaan regorgent de paysages époustouflants et verdoyants dont il est tout bonnement impossible de se lasser sur des centaines de kilomètres. Appelées également « 8ème merveille du monde », ces rizières ont été construites à la main, au fur et à mesure du temps et des besoins par les habitants méritants des environs. Alors, que vous soyez sportif du dimanche ou trekkeur averti, il vous faudra enfiler vos chaussures de rando pour partir à la découverte de ce panorama aux faux airs de Machu Picchu.

 

Philippines
Rizières en terrasse de Batad – Copyright : Fanny Villaret

 

Chaque angle de vue vous proposera des nuances différentes et un sentiment de quiétude s’emparera de vous au point de vous donner l’impression de planer et d’en perdre la notion du temps. On adhère à la vie en vert !

 

Philippines
L’homme (pas) pressé – Copyright : Fanny Villaret

 

Et souvenez-vous que le hashtag préféré du peuple philippin est : « It’s more fun in the Philippines », au cas où vous hésitiez encore avant de regarder les prochains vols.

 

Les 10 choses (in)utiles à savoir avant d’arriver

Une langue : le tagalog

Dans un archipel comportant 170 dialectes différents, le tagalog est la langue officielle et nationale des Philippines, plus couramment appelé le « filippino ».

Un plat : le poulet frit

Le poulet frit est la passion culinaire des locaux qui ont même été jusqu’à créer leur propre fast-food dont c’est la spécialité : « Jollibee ».

Un dessert : le halo halo (Casimir aurait osé appeler cela du boulgi boulga)

Halo signifiant « mélange » en tagalog, ce dessert mixte lait concentré, glace pilée et de nombreux ingrédients colorés tels que l’igname ou encore les haricots rouges sucrés.

Une boisson : la San Miguel

Sous l’influence hispanique, la San Miguel est restée la boisson locale par excellence.

Une plante : l’Ube

Tel un légume-racine que l’on pourrait comparer à la patate douce, l’Ubé – qui se prononce  » Ou-bay » – remporte un franc succès grâce à son goût sucré et sa couleur pourpre intrigante. C’est le roi des desserts !

Un moyen de transport : le Jeepney

Le Jeepney est le moyen de transport en commun le plus répandu dans l’archipel car il permet de se rendre d’une ville à l’autre. De couleurs flamboyantes, ce sont à l’origine des Jeeps vintages abandonnées( à supprimer le e ) par l’armée américaine.

Un animal : le coq

Le Sabong – à savoir le combat de coqs – est considéré comme un divertissement aux Philippines. Toutefois, si vous n’êtes pas préparés, certaines scènes/ bruits peuvent heurter votre sensibilité.

Une particularité : les transgirls

Plus communément appelées les « Ladyboys », les transgirls sont considérées comme un troisième genre en Asie et si ce phénomène peut surprendre la première fois qu’on y est confronté, ici ils sont aussi bien acceptés en ville qu’en rase campagne.

Une addiction : le MOMA

En altitude, vous serez interpellé par de curieuses tâches rouges sur le sol comparables à du sang, les gencives rouges de certains locaux et les panneaux  » NO SPITTING MOMA « . En effet, le moma est un puissant euphorisant confectionné à partir d’une plante et mastiqué par les ethnies montagnardes depuis la nuit des temps. Même s’il est cautionné, on vous déconseille d’en acheter à la supérette du coin.

 

Infos pratiques

Comment s’y rendre : En avion depuis Paris-CDG avec une escale pour arriver à l’aéroport de Manille – Vous pourrez trouver des billets en classe économique à partir de 450 euros l’A/R
Quand s’y rendre : Dès que vous pouvez poser 2 semaines d’affilée
Pense-(pas)bête : Votre passeport doit être valide encore 6 mois après votre voyage
Budget à prévoir : Le coût de la vie est divisé en moyenne par deux par rapport à la France alors tout dépend du type de logements que vous privilégiez
Quoi ramener : Les Philippines utilisent la noix de coco dans tous ses états : huiles, vinaigres, vins, spiritueux, gâteaux… Elle est à découvrir sous bien des formes. La perle, la nacre et le bambou sont aussi très répandus. Le célèbre rhum Don Papa d’origine philippine est disponible à un prix attractif en duty free mais notez que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !