Voyage : un séjour à Lanzarote pour un dépaysement total

À seulement 4 heures de Paris, l’archipel des Canaries ne manque pas d’exotisme. Île-volcan couleur charbon, Lanzarote est une destination qui promet un dépaysement total à moindre prix. On vous donne 5 raisons de planifier votre séjour dès aujourd’hui.

 

1) Une île aux airs d’Amérique latine

Lanzarote, Îles Canaries
Photo by Josep Castells on Unsplash

 

Ocres, rouges, brunes, vertes… Surnommés les montagnes de feu, les reliefs aux mille couleurs du parc national de Timanfaya rappellent volontiers le Chili et la Bolivie. De la couleur, il y en a aussi chaque dimanche sur le marché de Teguise, joli village du centre de l’île. La place principale et les rues adjacentes dévoilent alors le meilleur de l’artisanat, des fruits à la céramique en passant par la maroquinerie. Ajoutez à cela la chaleur des bodegas, au rythme des musiques latines, et vous êtes propulsé sur le continent sud-américain en un claquement de doigts.

 

2) Des paysages lunaires parés d’œuvres d’art

© Alex Loup on Unsplash

 

Cent volcans, 300 cratères et une île presque entièrement recouverte de lave. En débarquant à Lanzarote, on se croirait sur la Lune. Semblables à des stations spatiales, les habitations blanches se dressent dans chaque vallée. Elles ont été modelées par l’artiste César Manrique, pionnier de l’éco-tourisme. Il est parvenu, de son vivant, à établir des normes architecturales strictes pour qu’aucune construction moderne ne vienne gâcher le paysage. L’île tout entière abrite ses œuvres sculpturales de Manrique. Ne ratez pas la Fondation qui porte son nom, le Jardin des cactus qu’il a imaginé et Los Jameos del Agua, un centre d’art qu’il a créé à l’intérieur d’un tunnel volcanique. Unique !

 

3) Un printemps éternel

© Olga Mai on Unsplash

 

Sa proximité avec l’Afrique lui confère un climat doux tout au long de l’année. Avec une moyenne de 22°C, Lanzarote semble vivre un printemps éternel. Le soleil est là 300 jours par an. Quant à l’eau turquoise, elle est assez chaude pour que l’on s’y trempe de janvier à décembre. Les plus belles plages se trouvent dans le sud de l’île et les surfeurs apprécient celle de Famara, balayée par les vents, sur la côte Ouest. Pour se reclure encore d’avantage, un ferry dépose les vacanciers sur l’île de la Graciosa en 30 minutes au départ du port d’Orzola. On se croirait au bout du monde.

 

4) Une cuisine ensoleillée

Repas à Lanzarote
© Hélène Rocco

 

Comme dans le reste de l’Espagne, on se régale ici de tapas dans les bars et les restaurants. Pommes de terre en robe des champs (ou papas arrugadas), fromages de chèvre, paella et poulpe à la plancha sont autant de spécialités que l’on retrouve partout où l’on s’attable. Les poissons frais et les fruits de mer sont particulièrement savoureux. Les habitants sont aussi très friands de plats mijotés à base de bœuf, de pois chiches ou de légumes. En dessert, le bienmesabe est une mélasse à base d’amandes pilées qui ressemble au miel et agrémente aussi bien les glaces et les pâtisseries que les yaourts. Enfin, la vallée de la Geria est plantée de vignobles et produit un vin délicieux.

 

5) Des prix doux

© Lucy Joy on Unsplash

 

On trouve des vols aller-retour directs avec des compagnies low cost en-dessous de 100 euros tout au long de l’année. Niveau logement, l’hiver, pour la douceur du climat, Lanzarote affiche des prix de haute saison. Les casas rurales – pensions familiales du centre de l’île – permettent de rayonner facilement. Comptez entre 25 et 30 euros par nuit en basse saison (l’été), et le double en haute saison. Les logements sur la côte peuvent s’avérer moins chers : c’est bon à savoir si on veut se réveiller tous les jours face à la mer. Côté nourriture, on peut espérer manger pour moins de 10€ au déjeuner et les restaurants les plus chics affichent une carte autour de 40€ le soir. De quoi se faire plaisir au moins une fois pendant le séjour.