Week-end : 48h à Lille

La « Capitale des Flandres » n’est jamais aussi belle qu’en hiver. Avec ses briques rouges, son maroilles et son ambiance (plus que) festive, le dépaysement est garanti. Bienvenue chez les Ch’tis !

Vieille Bourse de Lille

Si vous comptez prendre le train, sachez que la « Capitale des Flandres » n’est qu’à une heure de Paris. En outre, l’arrivée à la Gare de Lille-Flandres vous plonge directement dans l’ambiance. Symbole de la prospérité industrielle de toute une région, elle a également l’avantage d’être très proche du centre-ville de Lille.

Prenez la rue Faidherbe qui vous mènera tout droit à la Vieille Bourse de Lille. Construite au XVIIe siècle, cette superbe bâtisse abrite en son sein un cloître où pullulent des étals de bouquinistes.

 

Grand’Place

La Grand'Place à Lille (France)
Lille – Grand’Place© Wikimedia Commons

 

Sortez par le côté opposé, et vous arriverez à la Grand’Place. Également appelée Place du Général De Gaulle, elle possède en son centre une imposante statue de déesse qui commémore le siège de Lille par les Autrichiens en 1792. Autour de la place vous trouverez aussi Furet du Nord (sorte de « Fnac » locale), le siège du quotidien La Voix du Nord ainsi que le Théâtre du Nord.

 

Le Vieux Lille

La Place aux oignons à Lille (France)
Place aux oignons © Wikimedia Commons

 

Prenez ensuite n’importe laquelle des petites rues pavées qui jouxtent la place, vous atterrirez dans le Vieux Lille. Si vous choisissez d’emprunter la rue Esquermoise, marquez un petit arrêt dans la pâtisserie Méert. Le temps de déguster leurs emblématiques gaufres à la vergeoise (met préféré de De Gaulle).

Avec ses dédales de rues pavées et ses petites places, le Vieux Lille a tout du village d’antan. C’est aussi dans ce quartier que vous trouverez les meilleurs welsch. Ce plat typique des Flandres est constitué de tranches de pain trempées dans de la bière et de cheddar fondu. Âme sensible, s’abstenir. Pour les autres, rendez-vous rue de la Monnaie à La Petite Table ou au Barbier qui fume.

 

La Citadelle

La Citadelle de Lille vue du ciel
Citadelle de Lille © Piocrr

 

Pour éliminer ces excès calorifiques, que diriez-vous d’une petite balade ? La Citadelle est LE poumon vert de Lille. Le parc autour de cette citadelle conçue par Vauban est à la fois un lieu de promenade, mais aussi un champs de foire ainsi qu’un zoo.

Une petite bière pour vous remettre de vos émotions ? La Capsule, dans le Vieux-Lille, est l’endroit idéal pour étancher votre soif. Les fondateurs, deux passionnés, réactualisent sans cesse leur carte où l’on trouve, forcément, un grand choix de bières locales. Si vous êtes adepte des micro-brasseries, foncez chez Célestin où le houblon se mêle au Yu Zu.

La Capsule – 25 rue des trois mollettes

Célestin – La Micro-Brasserie Du Vieux-Lille – 19, rue Jean-Jacques Rousseau

 

Marché de Wazemmes

Le marché de Wazemmes à Lille (France)
Marché de Wazemmes ©Erik Vanden

 

Pour débuter votre deuxième jour à Lille, rien de mieux qu’un petit tour au marché de Wazemmes. Ce lieu typique, ancré depuis le XIXe siècle dans la ville, est l’un des plus grands d’Europe. Rien de mieux qu’un petit tour au Cheval Blanc en fin de marché pour achever de vous mettre dans l’ambiance !

Pour le déjeuner, vous ne pourrez pas y couper : c’est frites fricadelle. L’Estaminet Chez La Vieille, la Frite Rit ou encore la Friterie des Lilas… Vous avez le choix.

 

Culture et dernière bière

Beffroi de la mairie de Lille (France)
Beffroi de la mairie de Lille ©rrattuss

 

Si vous n’êtes pas encore repu (de patrimoine), le Palais des Beaux-Arts de Lille, – 2e musée de France -, le beffroi de l’Hôtel de Ville, – classé au patrimoine mondial de l’UNESCO -, ou encore la cathédrale Notre-Dame de la Treille devraient combler toutes vos attentes.

Bientôt l’heure de quitter Lille et ses briques rouges ? Un dernier petit tour par le Vieux-Lille, juste le temps d’attraper un Merveilleux de Fred (meringue nappée de crème) et d’écumer quelques friperies, et vous voici de retour vers la gare. Un dernier arrêt aux 3 Brasseurs afin de tremper vos lèvres une dernière fois dans l’écume de ces jours passés à Lille.