Week-end: se mettre au vert à Montreuil-sur-mer

Pas besoin de partir loin pour être dépaysé : Montreuil-sur-mer, à une quinzaine de kilomètres du Touquet et de la Côte d’Opale, a beaucoup à offrir aux fins gourmets. Alexandre Gauthier, à la tête de la Grenouillère ** et de trois autres adresses, n’y est pas étranger. 

Dormir à PieuX, chambres de circonstances

Ouverte à l’automne dans une bâtisse du 19e siècle par Alexandre Gauthier, cette discrète maison d’hôtes dévoile quatre chambres singulières. Derrière une porte dérobée, on découvre la Cachette couleur vert sauge qui donne sur le jardin. Au même niveau, il y a aussi la Couchette et la Traversin tandis que le dernier étage abrite la vaste « Sous Toit ». Mais c’est dans le salon que l’on a envie de passer le plus clair de son temps. L’espace s’organise autour du foyer, noir comme le charbon. On s’installe, avec un livre, sur l’une des banquettes pour déguster une part de pudding qui trône sous cloche, sur la table basse. Et même en cas de pluie, on peut profiter de la lumière extérieure dans le jardin d’hiver. Un cocon aux airs de maison de famille où l’on reviendra volontiers. 

PieuX, chambres de circonstances
1, rue des Étuves, Montreuil-sur-mer
Chambre double à partir de 120 euros, petit déjeuner inclus

S’offrir un dîner 2 étoiles à la Grenouillère

La Grenouillère, Montreuil sur mer
Source : Instagram du chef Alexandre Gauthier

À cinq minutes en voiture de Montreuil-sur-mer, au beau milieu d’une campagne verdoyante, le village de la Madelaine-sous-Montreuil est ponctué de jolies maisons fleuries. C’est là qu’est née l’auberge de la Grenouillère dans les années 1930, reprise cinquante ans plus tard par Roland Gauthier. Son fils, Alexandre, a repris les rennes du restaurant (aujourd’hui doublement étoilé) au début des années 2000 et a fait du lieu l’une des Grandes Tables du monde.

Seule lueur dans la nuit, un brasero nous accueille devant la porte du restaurant. Nous sommes invités à nous installer au coin du feu de l’ancienne auberge, siroter un cocktail aux baies de genièvre et déguster des amuse-bouches en attendant que notre table soit prête. On nous conduit ensuite sous un grand chapiteau de métal aux lignes minimalistes où la magie opère. Donnant sur le jardin de fougère, l’espace semble en communion avec la nature environnante. Nous nous installons sur une longue table qui fait face à la cuisine ouverte.

S’en suit un repas inoubliable, composé de onze spécialités. On ne saurait rompre le charme de la découverte mais sachez que le chef rend hommage à sa région, son terroir, dans chacune des assiettes. La technique n’éclipse pas la justesse des saveurs et on se souviendra longtemps de cette petite bille blanche qui, une fois en bouche, libère le goût réconfortant d’un poulet rôti. Pour prolonger l’expérience, il est aussi possible de dormir dans l’une des huit huttes situées dans le marais, à quelques mètres de ce restaurant magistral.

La Grenouillère,
19, rue de la Grenouillère, La Madelaine-sous-Montreuil
Menu 9 services : 115€ au déjeuner, menu 11 services 175€ le soir
Chambre double à partir de 147€, suite à partir de 368 euros

Se promener sur les remparts de la ville

Les remparts de la ville, classés monuments historiques, se dressent à quarante mètres au-dessus de la vallée de la Canche. Pour en faire le tour et admirer le panorama, comptez un peu moins d’une heure (3 kilomètres). La citadelle de Vauban est, elle aussi, ouverte aux visiteurs. Baladez-vous ensuite dans les ruelles pavées qu’aurait foulé Victor Hugo. Son personnage de Fantine dans les Misérables est d’ailleurs né à Montreuil-sur-mer. Le samedi matin, rendez-vous au marché pour mettre la main sur des spécialités locales comme le miel produit sur les remparts ou de la bière artisanale. Quand aux plus sportifs, ils peuvent aussi prévoir une descente de la vallée de la Canche en canoë-kayak.

Déjeuner au Froggy’s Tavern

Après toutes ces activités, il est à nouveau temps de manger. Direction la taverne Froggy’s, autre restaurant du chef Alexandre Gauthier. Cette rôtisserie contemporaine a fait de la viande à la broche sa spécialité. Selon la saison, on vient se délecter d’une épaule d’agneau fondante, de paleron de boeuf croustillant ou d’une dorade royale entière au thym et au citron. À la fin du repas, plongez dans le riz au lait et sa glace à la confiture de lait et partagez, à deux, une tarte fine à l’orange sanguine. Une table réconfortante à prix doux qui viendra clôturer votre week-end en beauté.

Froggy’s Taverns,
51bis, place du Général de Gaulle
Entrée/plat ou plat/dessert 23,50€

Aller-retour en train Paris-Le Touquet à partir de 30€, puis bus SNCF jusqu’à Montreuil-sur-mer, 1€. Pour plus d’infos sur la ville, rendez-vous sur le site de l’Office du tourisme.