Voyage : Leipzig pour un week-end culturel et festif

Moins connue que la capitale du pays, Leipzig est l’épicentre allemand du design et de l’art contemporain. Elle voit éclore de plus en plus de restaurants branchés et d’expositions variées, à tel point que de nombreux Berlinois choisissent de venir s’y installer. Ancienne cité industrielle, la ville est devenue une destination idéale pour un week-end. 

Pourquoi se rendre à Leipzig ?

© Jessica Theroux / Flickr

À l’heure où de plus en plus de voyageurs cherchent à réduire leurs déplacements en avion, Leipzig devient une destination idéale pour les épicuriens qui souhaitent visiter l’Europe en train. On s’y balade principalement à pied ou à vélo à travers les nombreux parcs et le quartier cossu de Wilhelminian. Musique, art, gastronomie : les lieux à découvrir ne manquent pas dans cette cité vibrante bordée de lacs et sillonnées par plusieurs canaux.

Les mordus d’art ne rateront pas le Musée des Beaux-Arts, installé au cœur de la vieille ville. En forme de cube, l’édifice en verre expose des œuvres datant de la Renaissance à nos jours. Les amateurs de vieilles pierres pourront aussi admirer la façade Renaissance de l’ancien hôtel de ville construit en 1556. Notez enfin que chaque année au mois d’octobre, la Designers’ Open met le design à l’honneur à travers la ville.

Mais loin du centre-ville, ce sont dans les faubourgs que l’animation est la plus intéressante. Leipzig est un véritable terrain de jeu pour les créateurs et bon nombre d’entre eux investissent des lieux atypiques. À l’instar de l’ancienne filature de coton Baumwollspinnerei transformée en espace de rencontres, d’expositions et même de projections en plein air de films d’art et d’essai. Deux fois par an, à l’occasion du Rundgang (« le tour », en allemand) les studios de création, galeries d’art et ateliers d’artistes présents à Spinnerei ouvrent leurs portes au public. Le prochain aura lieu au printemps 2020.

Dans quel quartier séjourner ?

Leipzig
Pixabay

À Leipzig, la vie nocturne est particulièrement riche, notamment à l’Ouest, dans le quartier branché de Plagwitz qui compte une foultitude de bars. La journée, on parcoure volontiers les 3,3 kilomètres de chemin qui longent le canal de Karl Heine, du pont de Nonnenbrücke à celui de Luisenbrücke. Si vous aimez la danse contemporaine et le théâtre, scrutez attentivement le programme du Lofft, vous devriez y trouver votre bonheur.

L’été, le club de Conne Island dans le quartier de Connewitz est très agréable. À la façon d’un biergarten, il fait aussi office de cinéma en plein air et les foodtrucks fleurissent sur son gazon. Le Musée de la photo se trouve également à Connewitz  ainsi que le club Distillery. On vous conseille donc vivement de séjourner dans l’un de ces deux quartiers, à l’écart du centre-ville qui est moins vivant selon nous.

Où dormir ?

© Nick Putzmann / Meisterzimmer, Leipzig

Qui n’a jamais rêvé d’adopter la vie de bohème durant quelques jours ? À Leipzig, l’ancienne filature de Spinnerei a imaginé quatre lofts lumineux en lieu et place d’un moulin à coton victorien. Si les aménagements sont minimalistes, on est néanmoins séduit par l’atmosphère accueillante de ces ateliers d’artistes hauts de plafonds. Les lits amovibles servaient jadis de charriots et des catalogues d’expositions sont disséminés à travers les appartements pour rêvasser les yeux ouverts. Une expérience unique.

Meisterzimmer,
Spinnereistraße 7,
À partir de 80€ l’appartement de 42m2 pour 1 à 3 personnes, et à partir de 100€ pour l’appartement de 116 m2 pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes. 

Où prendre un café ?

Leipzig
Café Kater / © Hélène Rocco

Guidé par les douces effluves de café, laissez-vous tenter par un petit-déjeuner au Café Kater (ou « gueule de bois » en allemand) dans le quartier de Plagwitz. Fauteuil douillet jaune moutarde, pile de magazines et fleurs séchées : tout, dans ce décor bohème, a été pensé pour que l’on se sente chez soi. Avec un espresso, un thé parfumé ou un capuccino crémeux, on s’offre un cheesecake aérien, une soupe ou une tarte salée. Et on regarde passer le temps, tranquillement.

Café Kater,
2 Rudolph-Sack-Straße
Ouvert la semaine de 9h à 18h30 et le week-end à partir de 10h

Où déjeuner ?

Akko, Leipzig
Source : page Facebook d’Akko

Avis aux afficionados du houmous – ou houmous sapiens si l’on en croit l’inscription peinte dans ce restaurant – Akko est fait pour vous. Toujours dans le quartier de Plagwitz, cette table conviviale propose des sabichs (sandwichs israéliens) à base de pain pita préparé par une boulangerie afghane de la ville. On peut aussi opter pour une salade de légumes grillés et une assiette d’houmous, à arroser d’un verre de vin.

Akko,
Walter-Heinze-Straße 1
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et de 18h à minuit et le week-end uniquement le soir

Où dîner ?

Leipzig; Kaiserbad
Source : Instagram de Kaiserbad

Une nouvelle fois, le charme du décor industriel opère. Installé dans le centre d’art contemporain Westwerk, ce café-restaurant aux briques apparentes dispose aussi d’une cour ensoleillée. On s’y régale d’un schnitzel traditionnel à la sauce béarnaise ou de bœuf braisé au chou rouge, accompagné d’une bière locale. Après le repas, on file assister à un concert quelques étages plus haut.

Kaiserbad,
93, Karl-Heine-Strasse
Ouvert tous les jours à partir de 9h

Pour y aller, vol Paris-Leipzig à partir de 100 euros ou train Paris-Francfort-Leipzig (deux trajets de 3h environ).