12 jeux de société pour se changer les idées

Le Covid-19 dans les parages, vous voilà enfermés en famille entre quatre murs. Pour vous aider à renouveler les activités, voici une sélection de douze jeux de société testés et approuvés pour passer le temps. Des jeux collaboratifs ou stratégiques, à jouer en famille ou à deux, pour les amateurs et les novices. 

Splendor

jeu de société Splendor

Attention grand classique du jeu de société ! Facile à prendre en main, Splendor se joue aussi bien à deux qu’à quatre joueurs. Le but du jeu est simple : à chaque tour, les joueurs piochent parmi une pile de jetons qui symbolisent des pierres précieuses. Des pierres qui offrent ensuite la possibilité d’acheter des cartes développement et d’attirer des Nobles. Le premier joueur à parvenir à 15 points de prestige en cumulant des cartes nobles et des cartes développement gagne la partie. Illustré par Pascal Quidault, Splendor est particulièrement réussi visuellement.

Splendor, SPACE Cowboys / JD Éditions, 26,90 euros 

Tyrant of the Underdark

Bienvenue dans l’univers mystérieux de Donjons et Dragons. Mais rassurez-vous, nul besoin d’être fan du Démogorgon pour en apprécier la profondeur. Tyrant of the Underdark, est ce que l’on appelle un « deck-builder ». Chaque joueur commence la partie avec 10 cartes et doit  « construire » son paquet tout au long de la partie pour cumuler des points de victoire. Mais toutes les cartes n’ont pas le même prix, ni les mêmes pouvoirs…  Il faut choisir judicieusement. À cela, s’ajoute un plateau sur lequel on doit placer ses unités pour conquérir des zones et récupérer des bonus. Les pouvoirs des cartes ont une influence sur le plateau et votre présence sur ce dernier pourra vous aider à récupérer de bonnes cartes…

Vous avez mal au crâne ? Le génial LudoChrono propose sur Youtube une vidéo pour vous expliquer les règles en 6 minutes chrono. Après ça, vous aurez du mal à arrêter de jouer !

Tyrant of the Underdark, Hasbro, 60 euros 

Villainous

Villainous disney jeu de société

Changement de rôle pour ce magnifique jeu de société dans lequel on incarne des.. méchants ! Et pas n’importe lesquels : Ursula de la Petite Sirène, Maléfique de la Belle au bois dormant ou encore Jafar d’AladdinSigné Disney, Villainous invite les joueurs aux pires coups bas : on trahit, on vole, on maudit. Pour remporter la partie, chaque joueur doit accomplir un objectif personnel en lien avec son personnage : Prince Jean doit cumuler des pièces, Ursula dérober le trident, Maléfique multiplier les malédictions. Un chouette jeu à essayer à deux ou plus, à partir de 10 ans, les cartes pouvant être un peu complexes à déchiffrer.

Villainous, Ravensburger, 44,90 euros 

Docteur pilule

Jeu d’ambiance totalement déjanté, Docteur Pilule invite les joueurs à une thérapie par le rire. Après avoir ouvert la boîte du jeu, disposé le plateau et les différentes cartes (des pilules rouges et bleues) sur la table, on se met par équipe de deux : un malade et son ami imaginaire. Vous pouvez jouer à 4 comme à 10. Le but du jeu ? Faire deviner le maximum de mots à son équipier.

Mais contrairement au Times Up, les joueurs ne sont pas limités à un mot ou au mime. Ici, ils doivent respecter les commandes des cartes tirées en début de tour. Une pilule bleue qui vous oblige, par exemple, à parler comme si vous aviez un cheveu sur la langue et une pilule rouge qui vous invite à tapoter sur la main de votre ami imaginaire. À chaque mot deviné, vous avancez d’une case. Attention aux effets secondaires !

Docteur Pilule, 20 euros 

Kitchen rush

Kitchen Rush

Voilà un jeu de société qui devrait vous faire perdre la toque ! Jeu coopératif imaginé par Dávid Turczi pour Geek Attitude Games, Kitchen Rush plonge les joueurs dans la frénésie d’une cuisine de restaurant. Le but du jeu est « simple » : il faut enchaîner les commandes sans se tromper dans les ingrédients, la cuisson ou encore l’assaisonnement. Pour ce faire, les joueurs (de 1 à 4) disposent de pions en forme de carotte ou de fromage et gèrent le temps de leurs ouvriers représentés par des sabliers.

Un jeu de plateau qui rappelle le génial jeu vidéo Overcooked (PS4, Nintendo Switch) tant dans son ambiance que par son esthétique colorée. Composées de quatre manches de quatre minutes chacune, les parties de Kitchen Rush ne durent rarement plus d’une trentaine de minutes. Elle se vivent pourtant à toute allure. Surtout si vous téléchargez la bande-son-minuteur via un QR code. Une chose est sûre, le souci du détail participe à la beauté de ce jeu de société. A jouer après le repas, de préférence.

Kitchen Rush de Dávid Turczi par Artipia Games et Geek Attitude Games, 50 euros

Le Trône de fer : le jeu de plateau

La (presque) fin de saga mythique vous a déprimé ? Tyron vous manque terriblement ? Voici le jeu qui vous fera replonger dans l’univers de Game of Thrones. Autour de la table, on retrouve Les Baratheon, les Stark, les Lannister, les Greyjoy, les Tyrell et les Martell, tous prêts à se disputer le royaume de Westeros, fidèlement représenté sur le plateau. Le but du jeu est simple et fidèle à la série HBO, vous devrez pour gagner conquérir sept châteaux. Serez-vous offensifs, allez-vous créer des alliances… et les trahir ?

Il existe déjà trois extensions qui renouvellent grandement le jeu. Nouveaux objectifs, nouvelles familles et même nouveau plateau avec l’apparition d’Essos, terre d’asile de la Daenerys Targaryen et de ses trois dragons. Un must have pour tous les fans de stratégie façon Risk. Attention, les parties peuvent s’étirer pendant plusieurs heures…

Le Trône de fer : le jeu de plateau, Fantasy Flight Games, 62,95 euros

Scarabya

Derrière ce jeu sorti fin 2018, on retrouve deux pros des jeux de société : Bruno Cathala d’un côté et Ludovic Maublanc de l’autre. Illustré par Sylvain Aublin, ce jeu très facile à prendre en main peut rassembler jusqu’à quatre joueurs dès 8 ans. Le principe est plutôt simple : il faut placer des pentominos (des  pièces de puzzles de différentes formes géométriques) sur un plateau modulaire sans recouvrir les scarabées. Pour engranger des points il faut donc enfermer les insectes dans une surface d’une à quatre cases. Chaque partie dure environ une quinzaine de minutes.

Scarabya, Blue Orange, 26,90 euros

La Petite Mort

La boîte en forme de cercueil annonce la couleur. Dans ce jeu de société, vous allez voir la mort de près. Mieux, vous allez l’incarner. Réalisé par François Bachelart et dessiné par le génial Davy Mourier, La Petite mort invite les joueurs (de 2 à 4) à décrocher leur diplôme de Fauche. Le but du jeu sera donc d’accompagner ses personnages (Coluche, David Bowie, Gandhi) jusqu’à leur «belle mort», voir même à les tuer à coup de cartes bien senties. Michael Jackson fera-t-il un AVC ? Harry Potter finira-t-il sur la potence ? Ce jeu funeste et pourtant très drôle – édité par Lumberjacks Studio – vous occupera une petite vingtaine de minutes.

La Petite Mort, Lumberjacks Studio, 22,50 euros 

Les Poilus

Les Poilus

Vous êtes Félix Moreau, Gustave Bidau ou encore Charles Saulière. Et ensemble, malgré les coups durs, les bombes et la météo, vous devez gagner la guerre. Jeu de cartes coopératifLes Poilus fait référence à la Première Guerre mondiale, à laquelle il rend un hommage sensible. Complexe et immersif, le jeu, dessiné à l’époque par Tignous (décédé lors de l’attaque de Charlie Hebdo) se joue à partir de deux personnes et dès 10 ans. Comptez une trentaine de minutes par partie et quelques batailles perdues avant de remporter la guerre.

Les Poilus, Sweet Games, 19,50 euros

Yogi

jeu de société yogi

Imaginé par Behrooz ‘Bez’ Shahriari et dessiné par Simon Caruso, Yogi n’a a priori pas grand chose à voir avec la pratique du yoga. Au menu de ce jeu d’ambiance : 54 cartes et autant de défis. Les joueurs sont invités à mettre un doigt dans leur bouche ou à garder une carte sur leur tête… et ceci, jusqu’à la fin du jeu !  L’accumulation de cartes rendra chaque posture toujours moins confortable. Du coup, on imagine bien les yogis exceller à ce jeu de société.

Yogi de 3 à 10 personnes à partir de 8 ans, 13 euros

Limite Limite

La punchline donne le ton : « Limite Limite : les jeux que vous aurez honte d’aimer ». Autant dire qu’après quelques minutes, vous en saurez plus sur vos amis et leur sens de l’humour… Entièrement conçu pour vous faire rire et passer un bon moment, la gamme de jeux de société Limite Limite pousse la confidence encore plus loin. Selon votre degré de courage, plusieurs jeux sont possibles. D’abord la version classique où l’on tire des cartes pour créer des associations du genre « Quand je serai à la retraite, je créerai une association pour défendre… les vieux victimes de la canicule. » La version Gnôle où l’on boit selon les cartes tirées. Et enfin le Tribunal où l’on doit deviner comment son partenaire de jeu se serait tiré d’une situation. « En boîte, je suis plutôt… ? »

Un peu cul, souvent trash et de fait très drôle à l’heure de l’apéro ! Très facile d’utilisation, les jeux se prennent en main en 25 secondes chrono et s’emportent même sur la plage.

Limite Limite, 26,99 euros le jeu

Club pétanque

Club pétanque jeu de société

Un pastis dans une main, la télécommande dans l’autre, vous êtes bien au fond de votre canapé. Si comme nous l’odeur de l’anis vous donne une furieuse envie de tirer ou pointer, mais que le parquet du salon est trop fragile, Club Pétanque devrait résoudre votre agoraphobie. La marque de prêt-à-porter édite cet été son jeu de société sur le thème de la pétanque.

Le jeu facile à prendre en main et qui reprend les règles de la pétanque à quelques détails près. Ici, les boules sont des jetons et le terrain un dessous de verre. On jette son dé et on laisse le hasard décider. Le premier a totaliser 13 points remporte le jeu. C’est cool et drôle, parfait pour l’apéro. Seul bémol : on regrette la disparition du cochonnet et le mouvement de bassin de tata Renée.

Club Pétanque, 18 euros, disponible sur leur e-shop.