A lire : notre sélection de livres sur l’amour

Saint-Valentin oblige, la sélection littéraire de février est dédiée à l’amour. Mais pas le big love nunuche avec smileys et cœurs rouges. Non, ici on parle d’amour fou, intense, inexplicable et bouleversant. Rien que ça ! Voici 3 livres sur l’amour qui vous réchaufferont le cœur en ce mois frisquet de février.  

 

Je te dois tout le bonheur de ma vie, de Carole d’Yvoire

Livres sur l'amour : Je te dois tout le bonheur de ma vie de Carole d'Yvoire
Je te dois tout le bonheur de ma vie de Carole d’Yvoire / Ed Poche © studio LGF et photo of courtesy of Fergus MacDermot

 

Leonard et Virginia Woolf, c’est un peu les Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre de l’Hexagone. Avec moins de temps passé au café. C’est un couple mythique de la littérature anglaise qui créa en 1917 leur propre maison d’édition, la Hogarth Press. Ce livre leur rend hommage en décrivant leur rencontre et leurs premières années de mariage, avec à la clé, des extraits de leur correspondance, des lettres fabuleuses, des nouvelles inédites, des photos du couple et de belles illustrations. Magnifique ! Un très joli livre qui nous transporte dans l’Angleterre Victorienne et surtout, dans les prémisses d’un amour qui inspire la créativité. Je te dois tout le bonheur de ma vie (quel titre !) permet également de relativiser : non, les couples célèbres ne sont pas forcément idylliques et leur mariage n’était pas un conte de fées. Voilà qui fait du bien. Seul bémol du livre : il finit sur la création de leur maison d’édition, alors qu’on a tellement envie de lire la suite. C’est nous couper l’herbe sous le pied !

Livre de Poche, 2017, 224 pages, 8.90€

 

Fou de Vincent, d’Hervé Guibert

livre sur l'amour fou de vincent
Fou de Vincent, roman d’Hervé Guibert, les Editions de Minuit

 

Pas facile d’évoquer la passion amoureuse sans tomber dans le mélo. Trouver les mots justes sans en faire des tonnes. Décrire sans faire de tirade. Le plus bel exemple en la matière, c’est Fou de Vincent, d’Hervé Guibert. Quelques phrases simples, peu d’adjectifs suffisent à décrire parfaitement la violence du désir, la naissance de l’amour, la tendresse qui s’installe, l’égarement… C’est universel, et pourtant, il fallait réussir à l’écrire ! L’auteur se confie sur sa passion naissante pour Vincent, un jeune homme excessif et autodestructeur. C’est cru, sensuel et érotique, mais jamais trash. Ecrit comme un journal intime (mais est-ce vraiment un journal ?), le texte est superbe. Court et intense. Comme une fulgurance. Un amour fou et un peu flou aussi, qui analyse le sentiment amoureux. Pourquoi et comment on tombe (parce qu’on tombe !) in love. Extrait : « Qu’est-ce que c’était ? Une passion ? Un amour ? Une obsession érotique ? Ou une de mes inventions ? ». A vous de le lire pour le savoir.

Editions de Minuit, 1989, 88 pages, 13.20€

 

L’amour, roman, de Camille Laurens

Livres sur l'amour
L’amour, roman de Camille Laurens / Folio ©Sophie Carlier/Le Bar Floréal

 

Au fond, l’amour, c’est quoi au juste ? Vaste question que pose Camille Laurens dans son livre L’amour, roman. Elle dissèque, décortique, analyse, interroge ce qui se cache derrière ce fameux mot, l’amouuuuur. Ce n’est donc pas un roman d’amour, mais un roman sur l’amour, nuance. Et c’est formidable. Telle une anthropologue, l’auteure creuse le sujet sous toutes les coutures, en commençant par l’amour familial. Elle remonte aux amours de son arrière-grand-mère, sa grand-mère et sa mère. Pour finir, évidemment, sur sa propre histoire d’amour, mariée depuis 20 ans, et qui s’effrite peu à peu. Les histoires s’entremêlent au détour de longues phrases sur le fil des pensées. Le tout parsemé de références littéraires et de maximes de La Rochefoucauld. Camille Laurens s’amuse comme une virtuose à passer d’une anecdote à une autre, en alternant les jeux de mots et les réflexions philosophiques sur le sentiment amoureux. L’amour en devient le personnage principal, la fin et le moyen. Brillant et déroutant.

Folio, 2004, 272 pages, 8.50€