A lire : notre sélection de petits livres courts et intenses !

Parce que, vous le savez bien, ce n’est pas la taille qui compte. Parce que les pavés littéraires sont trop lourds à lire en ce début d’année. Et parce qu’il ne sert à rien de s’étaler pour briller, voici notre sélection livre ultra rapide à lire. En moins de 100 pages, ces trois bouquins révèlent leur talent bref et précis. Et le meilleur rapport qualité/prix !

 

L’occupation des sols, de Jean Echenoz  

Livre l'Occupation des sols de Jean Echenoz
L’occupation des sols, de Jean Echenoz / Editions de Minuit

 

Malgré son titre insipide, L’occupation des sols est un récit fin et délicat. Il est question d’incendie, d’image peinte sur un mur, d’un père et de son fils en deuil et de l’unique souvenir d’une mère. Une histoire peu réjouissante mais jamais triste, relevée par la prose éblouissante d’Echenoz. Une grande leçon de style en si peu de pages, c’est bluffant. Comme l’indique le journal Le Monde en quatrième de couverture : “Si quelqu’un vous propose d’échanger 90% des romans français publiés depuis un an contre ces seize pages-là, n’hésitez pas, acceptez, c’est une bonne affaire !”.

Editions de Minuit, 1988, 24 pages, 4.20€

 

La Nouvelle Année, de Roger Nimier

Livre une nouvelle année de Roger Nimier / affiche film Ascenseur pour l'échaffaud Louis Malle
La nouvelle année, de Roger Nimier / Editions Le Dilettante

 

C’est un petit livre peu connu, qui n’a l’air de rien. L’histoire a lieu lors d’un réveillon foireux, où le personnage principal est soupçonné d’avoir tué sa compagne. Poursuivi par les flics, le malheureux jeune homme n’a même pas le temps de manger une petite part de bûche. Et les ennuis ne font que commencer… L’ambiance évoque celle du film Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle, dont Roger Nimier est le co-scénariste. Il y a peu de pages mais le sens du détail et de l’intrigue sont là. Sans parler des phrases qui sont toutes parfaites. C’est un sans-faute ! Voilà un livre qui plaira aux amateurs de polar intello et de passion amoureuse forcément tragique.

Le Dilettante, 1993, 54 pages, 2.50€

 

Sommeil, d’Haruki Murakami

Livre Sommeil de Murakami
Sommeil, d’Haruki Murakami /Belfond, illustration Kat Mencshik

 

Vous rêvez de prolonger vos nuits ? Alors, vous avez besoin de Sommeil ! Ce bref récit conte l’histoire d’une femme qui devient brusquement insomniaque. Pendant 17 jours, elle réussit à ne plus dormir sans jamais éprouver de fatigue. L’occasion de profiter de ces heures supplémentaires en s’adonnant au cognac, au chocolat et à la lecture de romans russes. Ses nuits deviennent alors plus belles que ses jours. Derrière la pseudo simplicité de son style, Murakami révèle une maîtrise de la narration qui frise l’excellence. C’est sans conteste le meilleur livre noir pour nuits blanches !

Belfond, 2010, traduit par Corinne Atlan, 80 pages, 17€