Better Call Saul : de nouveaux morceaux de saul

C’est peu dire qu’il était attendu.

Le spin-off de Breaking Bad, la série la plus primée de ces cinq dernières années, a battu tous les records d’audience sur le câble américain lors de la diffusion du pilote sur AMC, le 8 février, bien soutenu par le retour de The Walking Dead. Sur le Web, Metacritic et Rotten Tomatoes ont également plébiscité le show.

Le pitch : quelques années avant les événements de Breaking Bad, Better Call Saul raconte le début de carrière de l’avocat de Walter White, un des personnages les plus populaires de la série originale, « parce que c’était le moins hypocrite », selon son interprète Bob Odenkirk.

On y retrouve donc Saul Goodman, qui s’appelle James McGill et a encore un soupçon de morale, la patte visuelle de Vince Gilligan, qui a réalisé le pilote, et de vieilles connaissances, comme l’homme de main Mike et le gangster Tuco, aussi violent qu’idiot. Tout ce qu’il faut pour redevenir accro.

Better Call Saul est disponible depuis le 9 février sur Netflix France.