Ces 6 quartiers où les prix sont les moins chers de tout Paris

C’est loin d’être un scoop. Les prix de l’immobilier à Paris s’envolent un peu plus chaque année. A ce jour, selon les données des notaires de Paris Île-de-France, le m² moyen dans la capitale s’établit à près de 9 300 €. Un plafond selon certains. Reste qu’un tel niveau de prix rend l’accès à la propriété difficile. Pourtant, il existe encore quelques arrondissements où la moyenne des prix est inférieure à 8 000 €/m². Lesquels ? Retrouvez une sélection des quartiers où les prix sont les moins chers à Paris. 

 

Le XVIIIe toujours aussi peu cher

Le 18e, un des quartiers où les prix sont les moins chers
Edmonlafoto / Pixabay

 

C’est la grande exception parisienne. Si le niveau moyen des prix au m² dans le XVIIIe arrondissement est de 8 300 €/m², on trouve du côté du quartier de la Chapelle ou celui de la Goutte d’or des prix inférieurs à 7 000 €/m². Car le XVIIIe arrondissement est divisé en deux : la partie basse avec des logements négociés à 6 700 €/m² et la partie haute, du côté de Clignancourt ou des Grandes-Carrières, avec Montmartre, où l’on avoisine davantage les 9 000 €/m².

 

Le XIXe encore abordable

Stalingrad, un des quartiers où les prix sont les moins chers
139904 / Pixabay

 

Même constat pour le XIXe arrondissement. Les prix y sont un peu plus élevés que dans le XVIIIe mais des bonnes affaires sont à réaliser pour qui souhaite acheter du côté de Pont de Flandre (7 280 €/m²) ou encore de la Villette (7 210 €/m²). C’est dans le sud de l’arrondissement, dans le quartier Combat, que les prix remontent pour dépasser les 8 000 €/m² si ce n’est plus. Car dès que l’on se rapproche du parc des Buttes-Chaumont le coût des logements grimpe pour atteindre, sur certaines opérations, les 10 000 €/m².

 

Les bonnes occasions du XXe

Le XXe, un des quartiers où les prix sont les moins chers
Clicsouris / Wikimedia Commons

 

A voir l’évolution des prix, il est fort à parier que d’ici quelques années, le XXe arrondissement ne comptera plus parmi les secteurs où les prix à Paris sont sous la barre symbolique des 8 000 €/m². Mieux vaut donc en profiter en investissant le quartier de Belleville par exemple et ses 7 640 €/m² en moyenne. Ou encore celui de Saint-Fargeau (7 700 €/m²) en pleine gentrification. Car déjà du côté du Père Lachaise, on ne négocie plus sous les 8 040 €/m².

 

Le XIIIe et ses logements bon marché

Le XIIIe, l'un des quartiers où les prix sont les moins chers
besopha / Flickr

 

Tout au sud, le XIIIe arrondissement propose encore des biens accessibles lorsqu’on s’intéresse au quartier de la gare, c’est-à-dire à Olympiades et aux différentes portes (Porte d’Italie, Porte de Choisy, Porte d’Ivry). Là, non seulement on trouve des logements à 7 200 €/m², mais selon les estimations des notaires, c’est l’un des rares secteurs de la capitale où sur l’année, les prix reculent (- 0,8 % sur un an). Une exception dans un arrondissement où l’on dépasse facilement les 8 000 €/m² voire les 9 000 €/m² lorsqu’on achète près de la place d’Italie.

 

Des opportunités dans le XIIe

Le XIIe, l'un des quartiers où les prix sont les moins chers
Patrick Nouhailler / Flickr

 

Voici un autre arrondissement auquel on ne pense pas toujours. Pourtant, selon les estimations des notaires de Paris Île-de-France, le quartier de Bercy est encore sous la barre des 8 000 €/m² (7 850 €/m² en moyenne). Une exception dans l’arrondissement puisque tout ou presque se négocie autour de 9 000 €/m². Attention toutefois à saisir les quelques rares occasions restantes car, sur un an, les prix dans le XIIe ont augmenté de plus de 6,7 %.

 

Le Xe de moins en moins accessible

Les quais de Jemmapes, l'un des quartiers où les prix sont les moins chers
Guillaume Baviere / Flickr

 

On n’y pense pas toujours, mais certains quartiers du Xe arrondissement recèlent encore de quelques biens sous la barre des 8 000 €/m². C’est notamment le cas du secteur de Saint-Vincent-de-Paul avec ses 7 990 €/m², près de l’hôpital Lariboisière et de la station gare du Nord. C’est le dernier bastion de l’immobilier « abordable » dans l’arrondissement. Pour les autres quartiers, il faudra compter entre 8 500 €/m² et plus de 9 000 €/m² pour devenir propriétaire.