Ces aides pour acheter un logement en Île-de-France

C’est bien connu, être propriétaire en Île-de-France n’est pas un mince affaire. La région est la plus chère du pays avec un prix moyen au m² de 6 146 € selon les données de Meilleursagents. Des prix boostés par ceux de la capitale, avec un montant moyen estimé à 9 300 €. Mais pour boucler leur budget, les particuliers ont également à disposition de nombreuses aides à l’achat, en plus du prêt à taux zéro de l’État et du dispositif d’investissement locatif Pinel.

 

Le prêt 0 % Paris Logement

Loi Elan location saisonnière
© pixabay

 

Il s’agit d’un prêt à taux zéro réservé exclusivement aux Parisiens, cumulable avec le prêt à taux zéro de l’État. On peut l’utiliser pour acquérir un logement neuf, ancien ou avant travaux. Les personnes seules et éligibles à ce prêt pourront emprunter jusqu’à 24 200 €. Quant aux ménages composés de deux personnes ou plus, ils profiteront de 39 600 euros. Il existe toutefois certaines conditions pour obtenir ce prêt. Tout d’abord, le bien doit se situer à Paris, être performant sur le plan énergétique. L’acquéreur ne doit également pas être propriétaire de sa résidence principale au moment de l’achat ni l’avoir été dans l’année civile en cours et les deux années précédentes. Le particulier doit également posséder des revenus inférieurs aux plafonds suivants :

Le montant total des emprunts ne doit pas dépasser les 90 % du prix d’achat hors travaux et frais de notaires. L’acheteur doit également résider à Paris depuis au moins un an, sauf exceptions. Comme les agents de la Ville de Paris et du Centre d’action sociale de la Ville de Paris, les policiers de la préfecture de police, les sapeurs-pompiers de Paris, le personnel soignant de la fonction publique hospitalière dans les hôpitaux parisiens de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris et les demandeurs d’un logement adapté en vue de son occupation à titre de résidence principale par une personne handicapée physique. L’emprunt est remboursé par mensualités constantes sur 15 ans.

Si ce prêt existe à Paris, il n’est pas rare d’en découvrir des similaires dans d’autres communes d’Île-de-France. Au moment d’établir son budget, il n’est donc pas inutile de se renseigner en mairie.

 

Prêt parcours résidentiel 0 %

© Hans Eiskonen on Unsplash

 

Ce dispositif est réservé aux locataires du parc social, afin de les aider dans leur parcours d’acquisition en finançant un logement neuf ou ancien. S’il est cumulable avec le prêt à taux zéro de l’État, il ne l’est pas avec le prêt 0 % Paris logement. Le montant maximum du prêt est de 27 500 euros pour une personne seule ; 45 000 euros pour 2 personnes ; 60 000 euros pour 3 personnes ; 70 000 euros pour 4 personnes ; 80 000 euros pour 5 personnes et plus. Les conditions d’accès à ce prêt sont les mêmes que celle du PPL 0% en matière de plafond de ressources comme de remboursement.

 

Le prêt à taux 0 Île-de-France

© Kari Shea on Unsplash

 

Petit privilège des Franciliens, le prêt à taux zéro du Crédit Agricole Île-de-France délivré dans le neuf comme dans l’ancien, sans condition de ressources, de travaux ou de localisation. Le montant est évalué à 10 % maximum de la somme totale empruntée avec un plafond de 30 000 €.

 

Les prix plafonné dans certaines villes

© Tristan Ceven on Unsplash

 

Bon à savoir, dans certaines villes comme à Montreuil ou Bagneux, il est possible de profiter dans le neuf de logements abordables, c’est-à-dire dont le montant est plafonné par les promoteurs en accord avec les pouvoirs publics. Des biens légèrement en dessous des prix de marché pour lutter contre la spéculation immobilière.