Cinq objets pour préserver l’environnement depuis chez soi

Ampoules intelligentes, thermostat connecté ou encore pommeau de douche écologique : pour sauver la planète, il existe de nombreux outils à mettre en place chez soi. Florilège des quelques objets bien utiles pour préserver l’environnement depuis son canapé.

Hydrao, et la lumière fut…

Crédit photo : Hydrao

Comment faire des économies d’eau tout en réduisant le montant de ses factures ? C’est la question que s’est posée la start up grenobloise à l’origine d’Hydrao, un pommeau de douche intelligent doté d’un système LED intégré. Le jet d’eau se colore ainsi en fonction du volume consommé : vert (10L), bleu (20L), violet (30L), rouge (40L) puis rouge clignotant après 40L. Une fois la douche finie, depuis son smartphone via l’application de l’objet, le particulier suit sa consommation d’eau et peut ensuite la moduler. En se focalisant sur les lumières, le consommateur réalise ainsi « une économie moyenne de 56% par rapport à un pommeau standard de 12L/min, soit 130€ par an et par personne », assure l’entreprise.
Prix de vente : entre 69,90 € et 99 €

Faire chuter son empreinte carbone avec un thermostat

Crédit photo : Netatmo

Autre équipement, le thermostat connecté. Du Nest de Google à la station connectée de chez Netatmo, l’offre est importante aujourd’hui. L’installation du thermostat est très simple. Il suffit, une fois le courant coupé, de brancher le câble associé au boitier sur celui de la chaudière. Vous contrôlerez ainsi, depuis votre smartphone, le chauffage de toute la maison. L’avantage : les thermostats enregistrent vos habitudes de vie et optimisent le chauffage en fonction de votre présence dans la pièce. Sans oublier la possibilité de planifier le chauffage, pièce par pièce, selon les moments de la journée et de la présence ou non d’une personne à l’intérieur du logement.
Prix de vente : 179 € pour le thermostat Netatmo et 199 € pour un thermostat Nest

Le tri intelligent avec Eugène.

Crédit photo : Uzer

Lorsque l’on souhaite trier ses déchets, il n’est pas rare de douter. Faut-il s’en remettre à la poubelle pour les plastiques ou les déchets organiques ? Et l’aluminium, qu’est ce qu’on en fait ? Pour sortir de ces dilemmes à répétition, la start Uzer lance un boitier connecté à mettre sur sa poubelle du nom d’Eugène. Il suffit alors de passer le produit devant le lecteur de code-barres du boîtier pour qu’un pictogramme s’affiche sur l’écran indiquant dans quelle poubelle (recyclage ou déchets organiques) où il faut jeter le déchet. L’application distingue même les parties de l’emballage qui sont recyclables.
Prix de vente : 99 €

Des ampoules connectées pour moins consommer

Crédit photo : Devanath pour Pixabay

Côté lumière misez sur la large gamme d’ampoules connectées Led. Si ces dernières ne sont pas recyclables, l’impact écologique de leur production est limité. De plus, en optant pour une ampoule intelligente reliée à votre smartphone vous pourrez gérer la température et la consommation d’énergie dans votre logement. Veillez toutefois à ce que l’ampoule en question ne soit pas trop énergivore.
Prix de vente : de 4 € à 60 € l’ampoule.

Votre smartphone

Crédit photo : Ecosia

Enfin n’oubliez pas que votre téléphone regorge d’applications en tous genres pour vous aider à être plus écolo comme l’application 90 jours. Le concept est simple : réaliser un défi par jour pour adopter de nouvelles habitudes. Déjà téléchargée par plus de 650 000 personnes, l’application a permis depuis sa création d’éviter l’émission de 188 986 577 kg de CO2 et d’économiser 1 238 130 273 litres d’eau tous les ans. Les défis sont progressifs et vont de la mise en place du tri sélectif chez soi au changement de fournisseur énergie en passant par l’usage d’un moteur de recherche éco-responsable comme Lilo ou Ecosia.