Comment gagner de l’argent avec son logement à Paris ?

Louer son logement… à des vacanciers. Pour un tournage. Un shooting photo. Ou encore à des jeunes startupper… De nombreuses solutions existent aujourd’hui pour dégager un revenu complémentaire en mettant quelques heures en location son bien immobilier.

La location saisonnière

logement
©Roman Kraft on Unsplash

 

C’est la méthode la plus utilisée à ce jour. Airbnb, Abritel Homeaway, Sejourning… Le nombre de plates-formes pour mettre en location saisonnière son bien immobilier ne cesse de croître. Si dans certaines villes comme à Paris ou Bordeaux des règles très strictes sont à respecter (enregistrement du bien auprès de la mairie, compensation de la surface louée s’il s’agit d’une résidence secondaire…), les gains que l’on peut dégager sont toujours intéressants pour qui veut obtenir un complément de revenus. Comptez 2 300 euros par an, en moyenne, en devenant un hôte parisien selon les données de Airbnb. A noter que si le logement proposé à la location est une résidence principale, il ne pourra pas être loué plus de 90 nuits. Les contrôles, ainsi que les amendes, sont fréquents et vont de 5 000 € à 10 000 €.

Louer son logement pour le cinéma

logement
©Mitch Nielsen on Unsplash

 

Et si vous faisiez de votre appartement une star du petit ou du grand écran ? De nombreuses agences comme Ciné décors, 20 000 Lieux ou encore Elux repérages sont toujours à la recherche de nouveaux logements à faire apparaître dans des films, des publicités ou pour des shootings. L’opération est assez rentable. Les tournages durent rarement plus de trois jours, avec une assurance de remise en l’état du bien en cas de dégâts, pour des sommes allant de 1 500 à 3 000 euros… la journée. Pour être sûr d’être sélectionné, mieux vaut proposer un logement grand, d’au moins 100 m² avec un vaste séjour, décoré avec soin.

Proposer son appartement à des entreprises…

logement
©LinkedIn Sales Navigator on unsplash

 

Autre option, pour ceux qui n’occupent pas leur bien durant la journée ou en soirée : passer par des plates-formes comme SnapEvent ou encore We Peps. Ces sites proposent de louer votre bien à des entreprises à la recherche de lieux originaux pour leur séminaire ou pour une soirée entre collègues. Le tarif moyen pour une heure d’occupation des lieux sur We Peps avoisine les 40 euros quand sur SnapEvent, positionné sur un segment plus haut de gamme, les gains sont supérieurs. Comptez plus de 5 000 euros pour un événement de quelques heures. Là encore, seuls les logements les plus grands, avec des salons d’une cinquantaine de m² avec espaces atypiques (roof top, grand balcon…) trouvent preneurs.

… ou à des startuppers

logement
©Matt Hoffman on Unsplash

 

Le site Office Rider surfe sur une version proche de celle de We Peps et SnapEvent, en mettant en service une plate-forme sur laquelle un propriétaire peut louer son logement… à des startuppers, des freelances ou pour des entreprises à la recherche d’un cadre de travail singulier. Là aussi, les gains sont importants, de 100 à 300 euros la demi-journée. De quoi s’offrir un complément de revenus des plus intéressants.