Envie d’écrire ? Les conseils d’auteurs confirmés pour réussir

Winston Churchill disait : « L’écriture est une aventure. Au début c’est un jeu, puis c’est une amante, ensuite c’est un maître et ça devient un tyran. ». Eh oui, pas facile de se lancer dans l’écriture même si l’on rêve tous de créer un jour un bon bouquin. Un Français sur cinq aurait un manuscrit dans le tiroir. Mais combien le terminent ? Pour vous aider, voici 3 conseils d’auteurs confirmés qui, comme vous, ont eu bien du mal à écrire mais y sont parvenus !

 

Conseil N°1 de Virginia Woolf : soyez mauvais et lâchez-vous !

Couverture du livre "Lettre à un jeune poète" de Virginia Woolf, conseils d'écriture
© Rivages Poche / Petite Bibliothèque

 

Dans Lettre à un jeune poète, Virginia Woolf livre ses conseils en la matière : “Ecrivez donc, tant que vous êtes jeune, des kilos de non-sens. Soyez idiot, soyez sentimental (…) commettez toutes les fautes de style, de grammaire, de goût et de syntaxe, déversez-vous ;  faites la culbute ; épanchez la colère, l’amour, la satire, dans les mots qui passeront à votre portée, que vous tordrez, que vous inventerez, dans n’importe quel mètre, prose ou poésie de charabia, ce qui vous tombera sous la main ». Pas de pression donc, commencez par essayer d’écrire et lâchez du lest sur les fautes d’orthographe. En bref : foncez. Elle ajoute « Et pour l’amour du ciel, ne publiez rien avant d’avoir trente ans ! » Avis aux millennials !

Lettre à un jeune poète et autres textes, Virginia Woolf, Rivages Poche / Petite Bibliothèque, 144 p.,  2013, 7.15€

 

Conseil N°2 de Dany Laferrière : achetez-vous une bonne chaise

Couverture du livre "Journal d'un écrivain en pyjama" de Dany Laferrière, conseils d'écriture
© Ed. Poche

 

Dans Journal d’un écrivain en pyjama, Dany Laferrière dispense d’hilarants conseils pour apprendre à écrire. Dont celui, insoupçonnable, d’avoir au préalable une bonne chaise et un coussin. Il écrit : “La première qualité d’un écrivain, c’est d’avoir de bonnes fesses. Au début du roman, prenez une chaise droite. Mais vers le milieu, mettez un oreiller dans votre dos. Ensuite un sous vos fesses. Et vers la fin derrière votre nuque. J’ai terminé Le Cri des oiseaux fous avec cinq oreillers”. D’autres recommandations, tout aussi loufoques et déroutantes, sont délivrées par l’auteur de Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer. De quoi devenir le nouvel écrivain à succès.

Journal d’un écrivain en pyjama, Dany Laferrière, ed Poche, 366 p., 2015, 7.70€

 

Conseil N°3 de Stephen King : jetez votre télé et lisez tout le temps

Couverture du livre "Ecriture : Mémoire d'un métier " de Stephen King, conseils d'écriture
© Ed. Poche

 

Stephen King s’y connaît plutôt bien en écriture : des dizaines de livres publiés, dont plusieurs best-sellers, pour 350 millions d’exemplaires vendus dans le monde. Pas mal. Ses conseils, vous les retrouverez dans son excellent essai Ecriture, mémoires d’un métier, où il insiste notamment sur l’importance de la lecture : « Lire pendant les repas passe pour grossier dans la bonne société, mais si vous voulez réussir comme écrivain, la grossièreté devrait être l’avant-dernier de vos soucis. On peut lire partout ou presque, mais lorsqu’il s’agit d’écrire, les bibliothèques, les bancs de parc et les appartements de location devraient être des solutions de dernier recours. Où lire encore ? La plupart des salles de sport sont à l’heure actuelle équipées de télés, mais la télé est bien la dernière chose dont a besoin un aspirant écrivain. Lire prend du temps et la tétine en verre en consomme beaucoup trop. » C’est simple, lisez tout le temps, n’importe où, dès que vous avez 5 minutes. Éliminez les distractions, vous avez bien mieux à faire. Stephen King conseille donc d’éteindre votre téléviseur et de vous mettre sérieusement à écrire tous les jours. Qui sait, la prochaine révélation littéraire mondiale, c’est peut-être vous ?

Ecriture, mémoires d’un métier, Stephen King, ed Poche, 352 p., 2003, 7.70€

 

Le saviez-vous ? Même les meilleurs ont souffert pour écrire et se faire publier :

JK Rowling s’est vue plusieurs fois refuser le manuscrit d’Harry Potter par des éditeurs. Elle a même déclaré sur Twitter avoir affiché la première lettre de refus au mur de sa cuisine, pour avoir un point commun avec ses auteurs préférés !

Tim Ferris a envoyé le manuscrit de La semaine de 4 heures à 27 éditeurs. 26 l’ont refusé ! Le dernier éditeur a accepté et le livre est depuis devenu un best-seller mondial.

Gabriel García Márquez a mis 19 ans pour écrire Cent ans de solitude.

Il ne vous reste plus qu’une chose à faire : prendre votre plume et écrire le livre dont vous rêvez. On croit très fort en vous !