Home sweet home #23 : des idées à faire chez soi

On dit de la nouvelle génération qu’elle est plus casanière que la précédente. Plus encline à rester à la maison le soir. Moins occupée à traîner dans les bars, mais plus intéressée par le confort et le bien-être. Nul besoin d’être né dans les années 2000 pour profiter du « chez soi ». La preuve par 4. 

On sirote un bon café

Brûlerie de Belleville, café instantané
French Roast / Brûlerie de Belleville

 

La géniale Brûlerie de Belleville vient au secours de nos papilles en proposant un café instantané… savoureux ! Si comme nous vous avez parfois la flemme d’attendre le percolateur, voici de quoi satisfaire votre besoin de caféine sans tirer un trait sur le goût.

Au menu : trois assemblages de cafés sourcés et préservés par les équipes de Belleville : Château Belleville, Le Mistral et French Roast.

Vendu dans une boîte contenant 6 sachets de 5g, le café instantané de la Brûlerie de Belleville s’emporte dans sa poche et se déguste partout : dans le train, au bureau, dans son canapé. Il suffit de rajouter un grand verre d’eau chaude.

Comptez 11,90€ pour six cafés de qualité.

Brûlerie de Belleville

 

On dort dans de beaux draps

Linge de lit Bonsoirs
Bonsoirs / Ambiance Juste Le Bleu & Rayé

 

Nous passons en moyenne 2 800 heures (soit 118 jours) par an à dormir. Notre literie est pourtant souvent loin d’être à la hauteur du temps que l’on y passe. Imaginée en 2017 par Nicolas Morschl, la startup française Bonsoirs déroule un linge de lit haut de gamme fabriqué dans un atelier des Vosges. Des parures en percale de coton ou en satin de coton pour accueillir les rêveries les plus douces. Housses de couettes, taies d’oreiller confectionnées avec un coton 100% longues fibres. Les prix ne sont pas nécessairement plus élevés qu’ailleurs, autour de 135 euros pour une parure en percale.

Bonsoirs 

 

On monte le son de sa radio

Podcast Deuxième texte
Deuxième texte / Slate

 

Les podcasts ne s’essoufflent pas. Mieux encore, ils ont le vent en poupe. La preuve ce mois-ci avec l’arrivée de Deuxième texte, un podcast sur les idées et les livres féministes élaboré par trois journalistes de talent :  Aude Lorriaux, Marie Kirschen et Nassira El Moaddem. 

Dans ce premier épisode érudit, elles évoquent les mémoires de la journaliste féministe américaine Gloria Steinem afin d’interroger l’incarnation du féminisme en France. La profession de foi de cette émission est tout aussi prometteuse que ce premier épisode : « Deuxième texte, c’est le podcast qui donne des outils pour comprendre un monde en chantier, où les rapports entre les femmes et les hommes n’ont jamais été aussi bousculés. »

Deuxième texte 

 

On cuisine des poireaux-vinaigrette

Livre Savourer de Nadine Levy Redzepi 
Savourer de Nadine Levy Redzepi © Marabout

 

Les recettes des livres de cuisine sont malheureusement parfois dissuasives. Ingrédients introuvables, cuissons complexes… On a bien souvent du mal à suivre les conseils et à refaire les plats tels qu’ils sont magnifiés en photo. Si la collection Simplissime rompt avec ce modèle, elle manque hélas parfois d’un brin de créativité… Au carrefour entre le beau et le pratique, on retrouve le livre de Nadine Levy Redzepi : Savourer, le plaisir de cuisiner enfin traduit en français.

Après de nombreux conseils et une introduction très inspirante, Nadine, collaboratrice et épouse du chef René Redzepi, propriétaire du célèbre restaurant Noma à Copenhague, distille de nombreuses recettes gourmandes et faciles à réaliser : chips et tartare de saumon, boulettes de patate douce et betteraves au cumin, spaghetti à la sauce tomate et basilic frais. Des recettes twistées et largement expliquées pour un sans-faute derrière les fourneaux !

Savourer, le plaisir de cuisiner de Nadine Levy Redzepi, éditions Marabout, 29,90 €