Home sweet home #29 : des idées à faire chez soi

Vous avez ressorti votre veste du placard, déroulé votre écharpe et refermé les bouteilles de rosé. L’été est fini et vous voilà un peu triste. On vous comprend. Ne boudez pas, l’automne est lui aussi synonyme de petits plaisirs. De soirées devant une série, de petits soins à domicile et de grosses parts de gâteau au potiron. 

Ouvrir les yeux devant Unbelievable

Sélection automne, Netflix
© Netflix

 

On vous prévient, vous allez vous révolter. Sortie cet automne, Unbelievable est l’une des plus intéressantes séries de la rentrée sur Netflix. Créée par Susannah Grant (Erin Brockovich),  Unbelievable relate un fait divers raconté par les journalistes T. Christian Miller et Ken Armstrong dans leur article (récompensé du prix Pulitzer) An Unbelievable Story of Rape.  L’histoire d’un violeur en série et de ses victimes mais racontée cette fois-ci non pas du point de vue de la police ou de l’agresseur, mais des victimes. Alors que l’on compte – à l’heure où nous écrivons –  109 femmes tuées sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint, la série de Susannah Grant parle sans détourner le regard mais avec un immense respect de violences faites au femmes. Toni Collette, Merritt Wever et Kaitlyn Dever y sont éblouissantes de justesse.

Unbelievable – mini-série de 8 épisodes sur Netflix 

Faire dialoguer les générations avec Ana Penyas

© Ana Penyas

 

Alors que la littérature déborde de romans d’amour, elle relate plus rarement des histoires de grands-mères. Dans sa première bande-dessinée, la dessinatrice espagnole Ana Penyas dresse le portrait de ses deux grands-mères : Maruja et Herminia. Ensemble, elles reviennent sur le passé, ressuscitant les souvenirs d’une autre époque tout en dialoguant avec le présent des mamies. Et s’il est évidemment question de la dictature de Franco, de mariage, de vieillesse et de solitude, « Nous allons toutes bien » se détache de l’aspect anecdotique pour brosser des portraits sincères et émouvants  de ces deux femmes … tout en noir et rouge.

Nous allons toutes bien d’Ana Penyas, éditions Cambourakis

Dépenser des sous sans sortir de chez soi

Notre cœur fait boom devant cet e-shop de toute beauté créé par deux femmes de goût : Carine et Lucie. Céramiques Sophie Alda, savons solides HelemaalShea, cartes postales Hanna Konola… Les rayons virtuels de BoomBoom répondent à un cahier des charges exigeant et réfléchi. Aux antipodes de la fast fashion, les deux fondatrices ont voulu créer un lieu où chaque produit est issu de la création artisanale. Des créateurs et créatrices sélectionné.e.s pour leur savoir-être et leur savoir-faire dans le respect de l’environnement et des modes de production. « Notre sélection est élaborée pour être la plus éthique et la moins genrée possible » affirme-t-on dans le Manifeste. La promesse d’une autre consommation est possible !

BoumBoum 

Dérouler de l’imprimé

Sélection shopping automne, papier peint
Modèle Savannah © Presse Papier

On l’a dit et on le redit, le papier peint égaye plus que jamais l’intérieur des appartements parisiens. Sur un pan de mur ou déroulé sur une porte, il offre une nouvelle vie à une pièce ou à une peinture défraichie. Une fois n’est pas coutume, c’est un ancien musicien que l’on retrouve derrière cette chouette marque de papier peint. Reconverti en créateur imprimeur, Sébastien Barcel a imaginé Le Presse Papier, une griffe qui propose à la fois des rouleaux de papier peint, des coussins et du textile au mètre. Le dénominateur commun ? L’emploi décomplexé des imprimés. Fleurs orientales, feuilles d’automne, liberty ou losange psychédélique, il y en a pour tous les supports !

Le Presse Papier