Immobilier : dans quelle ville acheter en Seine-Saint-Denis ?

C’est le département sur lequel tous les regards se portent. Avec un prix au m² moyen estimé à 3 641 € par MeilleursAgents, la Seine-Saint-Denis devrait connaître dans la décennie à venir une valorisation immobilière importante grâce notamment aux nouvelles gares du Grand Paris. Mais aussi à sa proximité avec la capitale ou encore aux infrastructures liées aux Jeux Olympiques de 2024. Zoom sur les communes où les opportunités sont à saisir vite.

 

Saint-Denis, déjà dans la place

vélo contre une façade d'immeuble en Sein Saint Denis
© Chris Barbalis on Unsplash

 

C’est la ville qui connaîtra probablement l’une des transformations les plus fortes. Avec l’arrivée en 2024 de la gare Saint-Denis Pleyel, la ville va devenir un lieu incontournable du Grand Paris. Le quartier en question se rapprochera davantage d’une sorte de Châtelet les Halles du nord francilien avec une connexion entre les lignes 14, 15, 16,17 et le RER D. Les prix de l’immobilier y sont encore stables, sous la barre des 4 000 €/m², mais risquent, selon les professionnels, de grimper du jour au lendemain. Sans compter l’arrivée des JO de 2024, la ville étant sélectionnée pour accueillir le village olympique et paralympique de 51 hectares et ses 2 000 nouveaux logements. Autant d’infrastructures qui attirent déjà promoteurs et investisseurs.

 

Romainville, le métro approche

parc de Romainville
Parc de Romainville © Guilhem Vellut CC BY 2.0

 

Ici, c’est clairement l’arrivée prochaine du prolongement de la ligne 11 qui semble avoir réveillé le marché. Car dès l’ouverture de la gare, en 2022, il sera possible de rallier Châtelet à Romainville en moins de 20 minutes. Depuis cette annonce, les cadres et ouvriers parisiens ne pouvant pas passer à l’acte dans la capitale se replient sur un marché où le prix moyen au m² peut encore être inférieur à 4 000 € par endroit dans l’ancien, tout en progressant un peu plus tous les ans. De quoi laisser espérer une belle plus-value pour ceux qui achèteraient maintenant pour vendre demain, une fois le métro en activité. Car en seulement deux ans, les prix ont cru de + 6,5 % selon les données de MeilleursAgents dans la commune.

 

Bagnolet, des prix de banlieue à deux pas de Paris

place à Bagnolet
© Jeanne Menjoulet CC BY 2.0 Flickr

 

On l’oublie parfois mais la commune de Bagnolet possède des atouts pour attirer des acquéreurs avec des prix qui dépassent à peine les 4 000 €/m² dans l’ancien en centre-ville. La plupart du temps, on trouve aisément des biens aux alentours de 3 300 €/m² à 3 600 €/m². Une aubaine pour un territoire où bon nombre d’acheteurs peuvent être éligibles à la TVA à 5,5 % et ainsi faire reculer un peu plus le coût de leur logement. La ville, si elle ne profitera pas du Grand Paris Express, est déjà bien connectée à la capitale (ligne de métro, bus, tram, vélo…). Elle va également accueillir un bâtiment futuriste dédié à la couture dans le cadre du grand concours « Réinventer la Métropole ». Baptisé « Le marchand de Ferraille », il devrait donner un coup de jeune à la ville et projeter une lumière nouvelle sur Bagnolet avec à la clé une valorisation prochaine de l’immobilier.