Iron Fist : dans les coulisses d’une série Netflix

Après Daredevil, Jessica Jones et Luke Cage, Marvel s’associe de nouveau à Netflix pour Iron Fist. Une nouvelle saga disponible depuis le 17 mars, sur le tournage de laquelle nous nous sommes rendus en exclusivité.

Secret story

Autant vous le dire tout de suite, quand le diffuseur à succès Netflix s’associe à la plus célèbre des franchises de comics au monde, leur travail est tenu secret. Direction donc un studio de Brooklyn, à l’entrée duquel il faut montrer patte blanche. Pas de photos, pas de téléphone sur le plateau, poubelles détruisant les scripts à la sortie, et embargo signé pour s’assurer de notre silence jusqu’à la diffusion. Pour ne pas éveiller la curiosité des fans de Marvel, la série a même été rebaptisée Kicks le temps de sa production. Un pseudo en forme de clin d’œil, puisque derrière lui se cache donc Iron Fist, orphelin milliardaire doté, grâce à un enseignement poussé des arts martiaux, de la technique du poing de fer le rendant surpuissant.

Avant d’entrer sur le plateau, un dessin de Thor, autre héros Marvel, affiché sur toutes les portes, nous invite également, marteau à la main, à ne rien divulguer de ce que nous allons voir. Nous débarquons donc sur le tournage des épisodes finaux 12 et 13 de la série. Impossible de comprendre l’intrigue, mais de quoi deviner, en voyant un décor de bureau avec vue sur downtown Manhattan plus vrai que nature (même imprimé sur une toile géante), que Netflix a mis les moyens. L’autre preuve de l’ampleur du show nous sera donnée plus tard lors des batailles finales à coup de sabres, de kung-fu et de comédiens suspendus à des câbles sous une pluie artificielle de nuit en plein cœur de Central Park.

 

Un poing de détail

La différence entre une série Netflix et une série lambda c’est que « Netflix c’est une bête ! » dixit le coordinateur des cascades Brett Chan qui a vu ses chorégraphies faire jusqu’à sept allers-retours avec la production pour être validées. Une machine de guerre qui ne laisse rien au hasard. Une visite dans le dojo de l’acolyte d’Iron Fist, experte en arts martiaux, construit en taille réelle et équipé avec du vrai matériel d’entraînement, nous en convainc. La pièce attenante qui sert de bureau et de chambre à l’héroïne est stupéfiante de réalisme. Fausse facture, TVA comprise, à l’ordre de l’école de kung-fu, faux Fedex venus du Japon, L’art de la guerre dans la bibliothèque, et même un pyjama plié dans le tiroir fermé de la commode. Si, si, on a fouillé pour vous ! Bref, Netflix et Marvel s’attachent aux petits détails pour faire les choses en grand. Il faut dire qu’au-delà des cross-over croustillants qui annoncent déjà des apparitions de Luke Cage et de personnages de Jessica Jones dans Iron Fist, tous ces superhéros seront réunis à la fin de l’année dans The Defenders. La série ultime les regroupant tous façon Avengers. Mais pour l’heure, difficile d’en savoir plus, et ce n’est pas faute d’avoir posé la question à Finn Jones, Iron Fist en personne : « Le tournage va débuter et… », un coup d’œil vers son attachée de presse pour savoir s’il a le droit d’en dire plus, « … et je ne connais pas encore l’histoire, mais je pense que ça va être vraiment, vraiment, cool ». Toute la stratégie payante de Netflix résumée ici : cultiver le mystère et offrir en bloc leur cadeau à leurs abonnés pour qu’ils se jettent dessus assoiffés de curiosité. 

Iron Fist, créée par Scott Buck, avec Finn Jones, Jessica Henwick, Rosario Dawson et Carrie-Anne Moss. Action. Disponible sur Netflix.