Les obsessions d’avril spécial confinement

Le confinement a bouleversé nos habitudes de sorties, de communication et de consommation. Et ce n’est certainement pas plus mal ! Plutôt que de vous conseiller ici d’embouteiller les services de livraison, nous avons décidé de parler des tendances qui traversent cette période étrange de confinement. Des obsessions 100% casanières.

L’art et la manière de faire du levain

S’il y a bien une obsession commune à ce confinement mondial, c’est le pain maison. Partout dans le monde, on s’échange conseils et recettes pour faire pousser du levain et gonfler des miches artisanales. Une activité qui nécessite du temps chez soi : idéal pendant la pandémie donc. Si l’idée de mélanger eau et farine vous titille, on vous conseille les stories à la une de Céline Maguet. Cette journaliste culinaire explique avec beaucoup de pédagogie les différentes étapes de fabrication d’un pain au levain naturel.  Une fois que l’on aura accès aux librairies, vous pourrez vous procurer Le Petit Traité d’art boulanger de Paul Magnette. Pour commencer votre levain chef, jetez un coup d’oeil à l’Instagram  de Fulguropain.  Bon pétrissage !

La cure de sébum

© Darya Ogurtsova

La cure de quoi ? Vous avez déjà entendu dire que se laver les cheveux régulièrement n’est pas bon pour votre crinière ? Que plus vous les laver, plus vous avez besoin de le faire ? La faute au sébum : « un film lipidique sécrété par les glandes sébacées de la peau » selon la définition wikipédienne que l’on excite en se shampouinant le crâne. Pour rompre avec ce cercle vicieux capillaire, les pros conseillent de faire une cure de sébum. Pendant une période (d’une semaine à un mois) on ne se lave pas les cheveux et on laisse le sébum faire son petit travail sur nos têtes. Une épreuve pour ceux qui se sentent sales lorsqu’ils ne se lavent pas les cheveux tous les jours.  Si vous vous sentez esclave de cette étape journalière, profitez du temps cloitré chez vous pour bouder votre shampoing. On dit que c’est bon pour les cheveux !

IGTV, le live sur Instagram en plein boom

Tout le monde s’y met et pose une pierre à l’édifice de l’ennui généralisé. En quelques semaines, les réseaux sociaux sont devenus le principal moyen de communiquer avec ses amis, sa famille et ses voisins. Vous avez explosé les statistiques d’utilisation de votre smartphone ? Rien de plus normal. On ne vous jettera pas la pierre. Les réseaux sociaux souvent critiques permettent pendant le confinement de partager avec les autres : yoga, recettes, work out… C’est le cas notamment de Lili Barbery Coulon qui, tous les soirs à 18h, propose la rejoindre pour une pratique méditative. Le comédien Axel Lattuada diffuse des journaux de confinement parodiques, très drôles. Toujours à 18h, le top modèle Ashley Graham se filme pendant son workout post natal. Quant au génial  podcast Quoi de meuf, il propose des rendez-vous autour de questions de confiné.e.s telles que la masturbation, le jardinage écoféministe…