Nos 3 astuces pour faire baisser le coût de votre crédit immobilier

Alors que les taux de crédit immobilier sont historiquement bas, il existe des stratégies et autres bons plans pour obtenir des conditions d’emprunt encore plus favorable, voire faire disparaître certains frais annexes. On vous dit tout.

Faire disparaître les frais de dossier

immobilier
Crédit photo : martaposemuckel pour Pixabay

 

Pour dénicher les taux les plus bas, beaucoup d’acheteurs passent par un courtier en crédit immobilier. Ces derniers travaillent avec l’ensemble des banques françaises. Une fois le meilleur taux trouvé, la banque, contente qu’on lui apporte un nouveau client, rémunère le professionnel. Mais il n’est pas rare que le courtier demande également à l’acheteur des honoraires, versés au déblocage des fonds et pouvant représenter entre 0,6 et 2 % du coût total du crédit. Par exemple, si une banque vous prête 150 000 € sur 20 ans, le courtier pourra vous demander 1 500 € d’honoraires. Pour s’en débarrasser, plusieurs solutions existent. Tout d’abord, passer par un courtier en crédit immobilier qui ne prend pas d’honoraires et autres frais de dossier comme Credixia ou encore des startups spécialisées dans le courtage en ligne comme Pretto ou Helloprêt. Avantage de ces dernières, la possibilité de constituer son dossier en ligne en téléchargeant l’ensemble des pièces et profiter, dans le cas d’Helloprêt, d’une estimation très fine du coût de son crédit : « Nous utilisons une intelligence artificielle de premier niveau. Notre algorithme apprend en fonction des clients qui réussissent leur opération et permet, gratuitement, d’estimer le montant que la banque vous délivrera en fonction de votre dossier », précise Olivier Jourdan, co-fondateur de l’entreprise.

Obtenir un prêt à taux 0 quel que soit son profil

Si le gouvernement met en place depuis plusieurs années un prêt à taux zéro pour les primo-accédants, ce dernier n’est pas accessible à tous les profils. Pour corriger cette situation, le Crédit Agricole Île-de-France offre un prêt à taux zéro dédié uniquement aux futurs propriétaires franciliens qui n’auraient pas accès au dispositif de l’Etat, sans condition d’âge ou de ressources, avec 0 € de frais de dossier. « Ce prêt complémentaire correspond à 10 % maximum du montant total emprunté dans la limite de 30 000 euros. Il est accessible dans les 275 agences de la banque régionale et sur le site e-immobilier du Crédit Agricole », précise l’établissement bancaire. Une opération qui dure jusqu’au 31 décembre 2019 pour l’acquisition d’un logement neuf ou ancien, avec ou sans travaux et sans critère de localisation.

Avoir les taux les plus bas du marché

Enfin, l’ultime solution pour profiter des meilleurs taux et de conditions d’emprunt exceptionnelles est d’avoir un profil de rêve, c’est-à-dire disposer de solides revenus comme l’explique Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer : « Toutes les banques cherchent à financer des profils de clients avec plus de 7000 € de revenus, surtout des jeunes primo-accédants, pas encore bancarisés, qui vont domicilier leurs salaires et souscriront sûrement à des produits d’épargne dans les années à venir ». Le courtier a ainsi réussi à négocier des taux records, hors assurances, sur toutes les durées, entre 0,27 % sur 10 ans et 0,85 % sur 25 ans. Des profils qui pour certains n’ont même pas besoin d’avoir d’apport pour séduire les établissements bancaires : « Certaines banques prêtent encore sans apport, même si elles sont moins nombreuses en cette fin d’année. Elles le font au cas par cas, pour les jeunes notamment et les beaux profils. Certains emprunteurs à hauts revenus ont de l’épargne mais ils font le choix de ne pas l’injecter dans le projet pour emprunter le maximum, compte tenu des taux records ! En revanche, ils la placent dans la banque, ce qui permet aussi d’obtenir un taux encore plus bas ! » explique Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer. Attention toutefois, même si la banque accorde des prêts sans apport, elle peut demander à l’acheteur d’avoir une « épargne résiduelle après projet » en cas de coup dur, souvent de l’ordre de 2 à 3 mensualités de prêt…