A lire : notre sélection de livres sur la mode

Si vous croyez que l’on va vous parler de la généalogie du costume, vous vous mettez le doigt dans le stiletto ! Ces quatre livres sur la mode posent un regard amusé, critique et bienveillant sur un milieu hors norme. Des livres haut de gamme, pour ne pas dire « haute couture ». Bonne lecture !

 

Beautiful people, d’Alicia Drake

Couverture du livre sur la mode "Beautiful People - Saint Laurent, Lagerfeld : splendeurs et misères de la mode" de Alicia Drake
© Folio / Roxanne Lowit

 

C’est un livre sur la mode qui n’a rien de futile. C’est une fresque, une saga familiale qui plaira aux initiés comme aux néophytes. Ecrit par la journaliste britannique Alicia Drake, il retrace les destins d’Yves Saint Laurent et de Karl Lagerfeld sur plus de 40 ans. On découvre les travers, les frasques et les enjeux d’un milieu dont les dessous ne sont pas si chics. Tous les personnages secondaires sont en effet cruels et romanesques, on pourrait les croiser dans un roman de Balzac comme dans Dallas. L’essai se lit comme un roman qu’on ne peut évidemment plus lâcher. On est à la limite du page turner. A la fin du livre, déçu de reprendre une vie normale (but show must go on), une question s’impose : tu préfères Karl ou Yves ? Il va falloir choisir son camp !

Folio, 2010, 608 pages, 9.50€

 

Monsieur Maud, parcours d’un journaliste esthète, Rue Fromentin

Couverture du livre sur la mode "Monsieur Maud - Parcours d'un journaliste esthète"
© Rue Fromentin / collection de photomatons de Gilles et Pierre

 

Maud Molyneux : ce nom ne vous dit sans doute rien. C’est pourtant le meilleur critique livres, ciné et mode des années 80. Journaliste chez Libération et Harper’s Bazaar, Molyneux arbitre les tendances et décape la mode avec humour. Il a écrit des articles radicalement modernes, portés par un style flamboyant et d’une grande érudition. Dire que son « j’aime/j’aime pas” allait devenir une norme chez toutes les blogueuses mode des années 2000. Vous avez dit visionnaire ? Of course ! L’excellente maison d’édition Rue Fromentin a enquêté sur ce personnage et publie ce recueil d’articles et de témoignages. C’est son plus bel héritage, et accessoirement, les plus belles pages de critiques sur la mode.

Rue Fromentin, 2011, 171 pages, 18€

 

La vocation, de Sophie Fontanel

Couverture du livre sur la mode "La vocation" de Sophie Fontanel
©Robert Laffont / Antoine Harinthe

 

Devenir directrice de mode d’un grand magazine féminin, voilà qui en fait rêver plus d’une ! Sophie Fontanel l’a été, chez ELLE, pendant un an. Elle raconte son expérience dans ce milieu qui faisait tant rêver sa famille. A commencer par sa grand-mère arménienne, Méliné, arrivée en France dans les années 20 avec un fol espoir d’élégance. Le roman raconte cet amour des beaux vêtements, transmis sur plusieurs générations, à travers le portrait croisé de Méliné et de Sophie Fontanel. Un récit autobiographique qui révèle à quel point on peut être chic sans un sou en poche, et comment la mode peut devenir une vocation, avant d’être une industrie. Comme toujours chez Sophie Fontanel, ses mots alternent entre le drôle et l’intime, et livrent une réflexion sur la beauté qui nous entoure.

Robert Laffont, 2016, 336 pages, 19€

 

J’adore la mode mais c’est tout ce que je déteste, de Loïc Prigent

Couverture du livre sur la mode "J'adore la mode mais c'est tout ce que je déteste" de Loïc Prigent
© Grasset / Bangumi – Deralf – Benoît Lelong

 

En bon infiltré, le journaliste et documentariste Loïc Prigent nous donne quelques succulentes miettes d’un monde hystérique et cruel. Le livre est piquant mais pas méchant, il laisse la mode parler d’elle-même : « Ne pleure pas. Pense à ton maquillage », « Elle fait quoi dans la vie ? Semblant. », « Elle est gênante comme du turquoise à un mariage »… Ces »pépiements », comme les appelle Loïc Prigent, sont des petites perles entendues lors de la fashion week, dîners et coulisses de défilés. Un régal à petit prix ! Pratique, c’est aussi un remède naturel contre les rides. Lisez-en un passage le soir et admirez le teint frais au réveil ! On rit tellement que les pommettes restent hautement fixées. Donc un livre acheté, un lifting offert !  A consommer sans modération, histoire de « pépiementer » le quotidien. Un conseil : mieux vaut le lire à voix haute, comme Catherine Deneuve dans le documentaire éponyme (elle s’y connaît bien en anti-rides).

Points, 2017, 265p. 6,90€