Vivre dans un souplex à Paris : avantages et inconvénients

Ces sous-sols aménagés en accès direct par le rez-de-chaussée permettent d’obtenir un logement pas cher, en plein centre de Paris, et dont la surface dépasse les 100m².

Vivre dans un souplex

souplex
Crédit photo : rez-de-chaussée.com

 

« Avec mon mari, nous avons vécu 9 ans dans un souplex et nous avons adoré », témoigne Cristina. En 2010, le couple cherche un appartement dans le cœur de Paris, non loin de la mairie du Xème arrondissement, avec une grande superficie pour un prix abordable. « Nous sommes tombés amoureux du bien. Il s’agissait d’un grand souplex de 115 m² au total. La cave faisait plus de 30 m² avec une hauteur sous plafond de 2m20. Nous y avons installé notre chambre, avec une salle de bain. L’étage du haut comportait une autre chambre, le salon, la cuisine et une autre salle de bain. Jamais nous n’aurions pu nous offrir un logement aussi grand à Paris pour un prix si faible ».

Des logements deux fois moins chers

souplex
Crédit photo : rez-de-chaussée.com

 

Car le principal atout du souplex dans la capitale, c’est son rapport prix/surface habitable. La décote, par rapport à l’immobilier standard, va de 20 % à 50 % du prix au m² dans le quartier… voire plus : « Par exemple, avec un prix au m² à Paris à 10 000 €, vous pouvez obtenir des souplex de qualité pour 2 500 €/m² à 4 500 €/m². Vous aurez des appartements de 140 m² par exemple, avec 40 m² de cave à aménager », indique Fabien Garcelon, créateur de l’agence rez-de-chaussée.com, spécialisée dans ce type de bien. Ces « duplex inversés » sont souvent d’anciennes boutiques ou restaurants parisiens mis en vente et réaménagés par une clientèle d’architectes, de professions libérales ou d’artistes en quête d’espace. « Il y a une vraie demande à Paris, mais nous sommes sur un micro-marché. Pour ma part, je réalise une quinzaine de transactions par an », confie Fabien Garcelon.

Manque de lumière et travaux en perspective

souplex
Crédit photo : rez-de-chaussée.com

 

Reste à prévoir une enveloppe travaux, surtout pour les caves en pierre de taille. « En moyenne, les souplex sont plus coûteux à rénover. Il faut compter environ 1 800 € du m², là où les appartements dits classiques sont à 1 200 € », ajoute l’agent immobilier. Sans compter le défaut majeur : le manque de luminosité : « Ça peut s’avérer problématique, surtout si vous restez enfermé plusieurs jours d’affilé pour travailler », précise Cristina. « Mais en contrepartie, nous n’avons jamais eu de problème de canicule et l’isolation phonique est excellente », ajoute-t-elle. De quoi séduire les Parisiens à la recherche d’un havre de paix.


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !