20e arrondissement : 5 adresses pour (très) bien manger dans le quartier

Vibrant et métissé, le 20e arrondissement fourmille de bonnes adresses à prix doux. Du quartier perché de Belleville aux environs calmes du cimetière du Père Lachaise, nous avons déniché 5 adresses pour bien manger, sans se ruiner. 

À la vierge de la Réunion, bistrot inventif

Terrine de chez La Vierge, 20e
© Hélène Rocco

 

Entre la porte de Montreuil et le cimetière du Père Lachaise, on sait désormais à quel saint se vouer. À la tête de la Vierge de la Réunion ont été propulsés Elsa Marie (ex-Pères Populaires) et son mari Julien May. Ici, on ne transforme pas l’eau en vin naturel – même si la carte en offre pléthore – mais on change les billets de 20€ en régalante formule midi. Dans ce troquet français du 20e arrondissement, les influences sont multiples. Les terrines et charcuterie maison sont signées par monsieur. La cheffe, elle, a roulé sa bosse du côté de l’Australie. Labneh-betteraves ou tempura de brocolis, poitrine de cochon fondante à l’endive braisée ou seiche et citron confit : on ne sait plus où donner de la tête. Quel que soit votre choix, prière de vous régaler. Nous, on est sortis béat d’admiration !

À La Vierge de la Réunion
58 rue de la Réunion, 20e
Ouvert du lundi au vendredi, de 12h à 14h et de 19h30 à 22h30

 

Dame Jane, cave à manger bio

Assiette de chez Dame Jane, 20e
Source : page Facebook de Dame Jane

 

Blotti dans une ruelle calme du quartier de Belleville (20e), ce bar à vin de poche a tout pour devenir votre GQ. Quand le mur n’est pas habillé de pierres apparentes, il expose fièrement des carreaux de ciment. Avec sa lumière douce et son mobilier chiné, le décor est cosy et agréable. L’humeur, elle, est aux échanges joyeux. On vient ici pour boire des quilles bio ou naturelles en picorant les planches de bons fromages ou les assiettes créatives. Les produits sont frais, de saison et aussi locavores que possible. Poulpe, œuf mollet topinambour, cœur de canard pour le salé et toujours des desserts régressifs pour finir en beauté.

Dame Jane
39 rue Ramponeau, 20e
Ouvert du mardi au vendredi, de 12h à 14h30 et de 19h30 à minuit et le samedi soir

 

Popine, pizzeria napolitaine

Pizza de Popine, 20e
Source : page Facebook de Popine

 

Passé la terrasse bleu ciel, la célèbre pizzeria de Ménilmontant révèle ses murs de briques rouges. Près du four à bois, Gennaro Nasti règne en maestro. D’un geste sûr, il enfourne pour une minute seulement le disque de pâte complète, levée pendant plus de 20h. Comme à Naples, les trottoirs de la pizza sont dodus, moelleux et légèrement noircis. Reste à choisir sa garniture parmi une large sélection d’ingrédients et trois variétés de tomates. C’est parti pour une casertana, originaire de Campanie à base de saucisse, provola de bufflonne, basilic et de friarielli, un brocoli-rave italien. D’humeur forestière ? Optez pour la funghi et salsiccia qui troque le brocolis contre une gourmande crème de champignons. Buon appetito !

Popine
108 Boulevard de Ménilmontant, 20e
Ouvert du lundi au vendredi, de 12h à 15h et de 19h à 23h, le samedi de 12h à minuit et le dimanche de 12h à 23h

 

À Table, iranien à volonté

Plat du restaurant A Table, 20e
Source : Instagram d’À Table

 

En temps normal, quand une devanture affiche « buffet à volonté« , on rebrousse chemin. « Mauvaise qualité », pense-t-on. Oui mais voilà, il fallait qu’une adresse nous prouve que faire des généralités, c’est idiot. Dans cette cantine iranienne du 20e, le buffet coloré nous transporte aux quatre coins du pays. Laissez-vous guider par la propriétaire et son franc parler. On la sent fière de son patrimoine et chaleureuse comme si elle nous recevait chez elle. Hop ! Caviar d’aubergines fumées, haricots blancs, salade de pommes de terre et légumes marinés s’empilent dans notre gamelle. Au tour du chaud, avec du riz safrané, des feuilles de vignes, du poulet à la cannelle… On fait descendre l’affaire avec un délicieux jus de grenade maison puis place aux nombreux desserts. La semaine, c’est un vrai bon plan au déjeuner pour 13,90€ seulement.

À table
92 rue de la Réunion, 20e
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 15h et de 19h à 22h30, le dimanche de 11h à 15h
Le soir et le week-end : 18,90€

 

Benoit Castel, brunch de pâtissier

Brunch de Benoit Castel, 20e
Source : site web de Benoit Castel

 

Ça ressemble à quoi un loft de pâtissier ? Pour le savoir, on va bruncher chez Castel. Baie vitrée, murs en brique comme à Brooklyn et grandes tables en bois brut : il y a de quoi se sentir au large ici. Tous les samedi et dimanche, pour 29€, un buffet sucré-salé ravit les gourmets du week-end. Poulet rôti, quiches, salades, charcuterie, œufs brouillés, confitures maison, granola, fondant au chocolat, riz au lait, célèbre tarte à la crème… Il y en a pour tous les goûts et naturellement, les produits sont sourcés, frais et de saison. Un seul bémol : comme de plus en plus de restaurants à Paris, on ne peut pas réserver. Il faudra donc arriver tôt pour éviter de poireauter trop longtemps !

Benoit Castel
150 rue Ménilmontant, 20e
Ouvert du mercredi au vendredi, de 7h30 à 20h, le samedi, de 8h à 20h et le dimanche, de 8h à 18h