5 nouveaux restos à Paris : notre sélection de février

Les nouveaux restos à Paris ont fleuri en ce début d’année et vous ne savez plus où donner de la tête ? Pas de panique, notre sélection de février en regroupe cinq, et il y en a pour tous les goûts !

 

La pizza à l’ancienne de Magnà

Pizza à l'ancienne chez Magnà, restaurant à Paris
© Magnà

 

La gastronomie italienne est en grande forme dans la capitale, et les Italiens n’en finissent pas de nous surprendre. Avec Magnà (« manger » dans l’argot rital), Julien Serri tire son épingle du jeu et joue avec les codes de la pizza. Ou plutôt, il reprend ceux de Naples pour délivrer une pizza Portafoglio, soit en portefeuille ou pliée en quatre ainsi que la pizza rotolo, enroulée. Car ici, c’est la pizza en mode street food qu’on déguste. On mange avec les doigts et on vous prévient, on peut s’en mettre un peu partout.

La pâte est fine et Julien Serri est généreux sur les quantités. Un régal ! Et les produits sont de qualité, car chez Magnà, le sourcing est important. Le Chef a tissé des liens assez forts avec des producteurs italiens, et quasiment tout provient de la botte. En dessert, un baba au rhum avec pâte à tartiner bio et noisettes du piémont nous met KO. Avec son four électrique central qui prépare les pizzas en seulement 90 secondes, la petite échoppe a tout de l’ambiance familiale à la cool. Et une chose est certaine, après y avoir mangé, on hésitera vraiment à aller faire la queue dans les restos d’une grosse enseigne que tout Paris s’arrache…

Magnà
48 rue Notre Dame de Lorette, 9e
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 15h, de 19h à 23h du mercredi au vendredi et le samedi de 12h à 17h

 

Le meilleur de la Thaïlande chez Kapunka Vegan

Plats chez Kapunka Vegan, restaurant à Paris
© Kapunka Vegan

 

La team Kapunka n’en finit pas de se diversifier. Après le gastro Monsieur K et la cantine Kapunka, le groupe thaïlandais ouvre une nouvelle adresse 100% vegan. Dans un spot assez intimiste avec un bar central, on y retrouve les saveurs exotiques qu’on apprécie tant. Ça démarre dès l’entrée avec l’avocado toast thaï tout en hauteur et bien garni puis avec le mikati : curry rouge, nouilles de riz, coco, cacahuètes et coriandre, épicé comme il faut – bouches sensibles s’abstenir.

On apprécie également le curry panang à base de tofu, d’aubergines, de champignons et de riz, le tout baignant dans une sauce onctueuse. En dessert, les amoureux de la mangue seront aux anges avec le Mango bowl ou encore le riz gluant, mangue et crème coco. Une nouvelle adresse agréable et à la carte originale. Si les plats sont assez copieux, les prix sont un poil élevés – entre 9 et 10€ l’entrée et 15 et 16€ le plat. Heureusement, le groupe Kapunka a des restaurants pour toutes les bourses.

Kapunka Vegan
4 rue de Damiette, 2e
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 15h et de 19h à 23h

 

Vermillon, jolie cantine de quartier

Vermillon, restaurant à Paris
© Louise Winfield

 

C’est dans une rue assez discrète du South Pigalle que s’est niché Vermillon. Ce petit resto cosy à la déco troquet (vaisselle chinée, mini bar et cuisine ouverte) propose une cuisine du marché qui varie selon les saisons. Le menu change donc régulièrement en fonction des arrivages et lors de notre venue on s’est régalé d’entrée de jeu avec un guacamole maison et ses chips de patate douce croustillantes, mais surtout avec le chorizo confit et sa sauce au basilic thaï, à tomber par terre.

S’ensuit, une poitrine de cochon rôtie, jus brun pomme et bière, endives et pommes grenaille. Une belle viande qui fond en bouche. Le menu qui propose trois plats aura toujours une option végé. On teste donc la courge rôtie, farce aux champignons, ricotta épinards, œuf de caille et quinoa. Original. On termine sur une note sucrée avec un excellent fondant au chocolat au beurre salé. On a hâte de revenir quand les températures remonteront pour tester le déjeuner au soleil sur leur petite terrasse !

Vermillon
5 rue de Calais, 9e
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30

 

La street food asiatique de HaHa

Assiettes de Haha, restaurant à Paris
© HaHa

 

Lorsque l’on décide de manger « asiatique », de nombreux dilemmes se posent à nous tant les cuisines sont nombreuses sous cette appellation. Les indécis seront donc ravis, l’équipe de HaHa a décidé de rassembler dans une même carte des poke bowls, des ramens ou encore des bao ainsi que des petites bouchées à partager. Toute la street food a donc été rassemblée dans ce petit resto à la déco locale et originale à quelques pas du Moulin Rouge.

Pour commencer avec les amuse-bouches, on jette notre dévolu sur des karaage, du poulet frit à la japonaise qui croustille en bouche. Puis on se laisse tenter par un costaud ramen au porc miso (disponible également au canard miso ou porc et canard Shoyu ou option végétarienne) et un rafraîchissant poke bowl au tempura de gambas. On n’a plus de place pour tester les bao qui donnent envie ! Mais on ne partira pas sans goûter les desserts. Verdict : un ravissant cheesecake au thé matcha et un tartare d’ananas et crumble au sésame qui cartonne.

HaHa
6 rue Aristide Bruand, 18e
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 14h, et tous les jours à partir de 19h (fermeture à 22h le mardi et mercredi, 22h30 le dimanche, lundi et jeudi et 22h le vendredi et samedi)

 

Ibrik Kitchen : la nouvelle table des Balkans

Assiettes de Ibrik Kitchen, restaurant à Paris
© Pierre Lucet Penato

 

Avec Ibrik Kitchen, Ecaterina Paraschiv met les petits plats dans les grands. La jeune femme originaire de Roumanie reprend la même recette que Ibrik Café, son coffee-shop oriental, pour ouvrir sa première table. Dans le quartier animé du Sentier, elle opte le midi pour une cantine de grand-mère à la cool avec des plats influencés par les Balkans dans une ambiance détente, avant de se transformer en salon de thé l’après-midi et de revêtir des habits plus chic le soir.

Le midi on opte pour le mezze mix en entrée, houmous de haricots blancs, oignons caramélisés / compotée de légumes d’été conservés / poivrons braisé, feta : un trio de saveurs qui fait du bien accompagné d’un Pina Vera (lait d’amande, jus d’Aloe Vera, crème coco et coriandre fraîche). Puis on enchaîne avec la Ibrik Salad à base d’épeautre, fromage de chèvre mizithra, potimarron rôti et basilic. Le point fort du repas : le fameux dessert à la pistache et glaçage citron qui disparaît à toute allure. Une tuerie. Le soir, changement d’ambiance et donc de carte, avec une cuisine raffinée à l’image d’un « tchoula-mama », champignons sauce blanche, truffe noire et polenta crémeuse. Le midi les prix sont très corrects, le soir ils s’adaptent à une carte plus gastronomique.

Ibrik Kitchen
9 rue de Mulhouse, 2e
Ouvert du mardi au samedi de 12h à minuit (services 12h30-14h30 et 19h30-22h30- et le dimanche de 12h à 18h (service 12h-15h)