A.Manger

5 nouveaux restos à Paris : notre sélection de novembre

Novembre, c’est un peu l’entre-deux de fin d’année. Les nuits sont plus courtes, mais l’ambiance de Noël n’est pas encore là (à l’inverse du froid). Cela reste tout de même un mois assez calme, où la course contre la montre pour les cadeaux n’est pas encore enclenchée. Ça tombe bien car à cette période le temps libre se passe sous la couette, au musée ou au restaurant. C’est pourquoi on vous a dégoté une sélection de 5 nouveaux restos à tester à Paris avant d’avoir la tête sous l’eau.

 

Le chic de Lily Wood

Intérieur du nouveau restaurant Lily Woo à Paris
© Fabien Courmont / Lily Wood

 

Les Parisiens s’aventurent rarement dans les environs des Champs-Élysées, la zone étant composée en grande partie de restaurants bondés de touristes ou d’établissements huppés où l’addition peut rapidement devenir salée. Puis il y a des exceptions, comme Lily Wood. Ce restaurant situé dans l’hôtel Beauchamps propose une cuisine fraîche et audacieuse sans besoin de faire flamber la carte bleue. Côté déco, murs bleus, banquettes feutrées, objets chinés stylés, c’est simple mais très chic.

En cuisine, c’est Fanny Corre de Persil & Mimosa qui propose une carte variée s’adaptant aux saisons. On se réchauffe ainsi grâce à un onctueux velouté de panais et un cappuccino de potiron tonique. S’ensuit un tataki de canard fondant sur un lit de houmous fumé, nos papilles sont déjà émerveillées. En bonus, un filet de daurade grillé qui respire bon l’iode accompagné de légumes croquants. En dessert, on opte pour l’audace avec deux réalisations mixant le sucré et le salé du panais et de la courge butternut. Le premier est associé à un onctueux cheesecake, pomme et fève tonka, le second à de la mangue et de la pomme dans un crumble. C’est novateur et incroyablement bon. Un excellent repas intimiste et pas cher dans le cadre feutré d’un hôtel 4 étoiles, ça ne se refuse pas.

Lily Wood
24 rue de Ponthieu, 8e
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et le weekend de 12h à 16h

 

Le burger de poisson revisité par Père & Fish

Burgers du restaurant Père & Fish à Paris
© Père & Fish

 

Des burgers gourmets de poisson ? On n’avait jamais vraiment vu ça jusqu’à ce que quatre amis d’école de commerce aient cette brillante idée. L’un d’entre eux, fils de poissonnier, a mis le projet sur les rails et Père & Fish a donc vu le jour rue du Faubourg… Poissonnière ! L’histoire est belle, le menu, lui, l’est tout autant. S’ils n’avaient pas vraiment de connaissances dans la restauration, ils ont su bien s’entourer car côté cuisine, c’est réussi. Pour débuter, on se laisse guider par le Fishmaster qui nous amène des bouchées de merlan à l’ossau iraty et au curcuma et un tarama de haddock.

En revanche, on est surtout venu ici pour tester leur produit phare. On passe sur le grill le burger Écossais (saumon, oignons confits, mâche, chips de manioc, coleslaw, sauce barbecue) et l’aïoli (cabillaud, oignons confits, roquette, pickles de carotte, galette de pommes de terre, mayo ail ciboulette). Verdict ? Un bon pain moelleux et bien toasté et deux poissons qui ne sont pas noyés sous les ingrédients. Au contraire, les chips et la galette ajoutent du croquant, les sauces se marient bien pour un résultat savoureux et copieux. L’arrêt idéal pour la pause dej dans ce quartier frétillant.

Père & Fish
67 rue du Faubourg Poissonnière, 9e
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 puis de 19h à 22h30 et le samedi de 12h à 22h30

 

La cantine végétarienne de M la vie

Plats du nouveau restaurant M la Vie à Paris
© M la Vie

 

Dans les environs de Sentier, c’est toujours un peu la prise de tête pour choisir le spot où se poser tant les choix sont nombreux. Pour une cuisine saine, healthy et vegan, direction M la vie, joli restaurant tout en longueur avec des petits recoins assez cosy. C’est avant tout une cuisine locale, bio et de saison (ainsi que du fait maison) qu’a souhaité mettre en avant Laetitia Recayte. Tartes, sandwichs, salades… On ne sait pas quoi prendre parmi ces propositions alléchantes. On opte finalement pour une salade pétillante et riche en protéines avec lentilles, féta, baies de goji, cumin et noix. Et une seconde salade végan très ensoleillée avec des pâtes risetti, des tomates séchées, radis, basilic, pignons de pin.

Des produits choisis soigneusement pour des associations savoureuses, à l’image aussi de la petite tarte aux légumes (poivron, aubergine) qui nous accompagne et vient clôturer un repas bien consistant. Si nous n’avons pas gouté les petites douceurs (financier, cake..), c’est pour s’offrir de bons jus pour booster notre fin d’après-midi. Coup de cœur pour le Energy (poire, pamplemousse, citron vert, gingembre, miel) et le Green (pomme verte, kiwi, céleri, menthe). On reviendra en hiver pour tester les soupes et plats chauds de cette cantine qui a déjà fait son nid dans le quartier.

M la vie 
85 rue Montmartre, 2e
Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 15h 

 

L’aller simple pour Bangkok chez Yaai Thaï

Salle colorée du restaurant Yaai Thaï à Paris
© Yaai Thaï

 

C’est dans le quartier animé des grands boulevards qu’est apparu Yaai Thaï, un restaurant thaïlandais qui assure le dépaysement. Et celui-ci commence dès qu’on y entre grâce à une déco qui nous embarque à Bangkok : luminaires en bambou, tables colorées et nombreuses photos et pancartes importées directement de Thaïlande. Une mise en scène assez chargée qui pour le coup est assez plaisante. Dans l’assiette, le voyage est également au rendez-vous. En entrée, le bon plan consiste à prendre l’assortiment pour deux qui permet de goûter à tout : brochettes de poulet mariné, nems aux légumes, boulettes de porc, gyosas. Croustillant, fondant, moelleux, l’ensemble est accompagné de trois sauces pour bien démarrer le repas.

Après avoir choisi l’option pour les indécis, on récidive au niveau des plats en prenant les pintos (gamelles indiennes) pour deux avec 4 assortiments : curry, nouilles, sautés et riz. Autant dire qu’on a largement eu de quoi être rassasié. Entre un pad thaï au poulet bien costaud, du bœuf sauté aux légumes croquant et un curry de bœuf, le mélange des genres est réussi, les épices sont variées et le piment équitablement réparti. Une sorte de mezze idéal pour avoir un large aperçu de la cuisine thaïlandaise, le tout pour un prix raisonnable. En effet, Matthieu Soliveres, le patron du lieu, a voulu proposer les grands classiques à des prix corrects.

Yaai Thaï
35 boulevard de Bonne nouvelle, 2e
Ouvert tous les jours de 12h à 14h30 puis de 19h à 23h (23h30 le vendredi et samedi)

 

Le bon goût de l’Italie avec Tripletta Gaité

Pizza du nouveau restaurant Tripletta Gaité à Paris
© Tripletta Gaité

 

Ils étaient déjà installés dans le quartier de Belleville avec Triplettes et Tripletta Belleville. Voici que la team de pizzaïolo débarque dans la vivante rue de la Gaité. Et c’est dans une ambiance conviviale et chaleureuse à la déco un peu rétro que l’on pénètre dans ce nouveau lieu où l’imposant four à pizza nous accueille. La cuisine italienne restant quand même sacrément compétitive, on lance les hostilités avec des antipasti : succulente burratina au lait cru et à la crème de truffe, copieuse assiette de charcuteries (salami, mortadelle, spianata calabrese, speck) et une belle assiette de légumes (courgettes, cœur d’artichaut, aubergines, poivrons) qu’on avale comme des spaghetti.

Côté pizza évidemment : la gourmet Rosato (mozzarela, tomates confites, ricotta, provola) et la prosciutto e funghi (sauce tomate, parmesan, basilic, mozzarela, jambon italien, champignon). La pâte est fine, les bords craquent et sont moelleux en même temps, c’est un bon début. Le reste suit tout autant avec un fourmillement de saveur.

Tripletta 
1 impasse de la Gaité, 14e
Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 2h et le weekend de 9h à 2h