Alexandre Rabineau et le Bumplab

Alexandre est architecte. Il travaillait chez lui avec Stéphanie, mais il a perdu le plaisir de faire les choses “de ses mains”. Il décide donc de réactiver sa passion de la pâtisserie.

Il obtient son CAP en candidat libre (car, chef d’entreprise, il ne bénéficie d’aucune aide) et fait l’acquisition d’un local où, à deux, ils pourront mixer architecture et pâtisserie.

© Bumplab

De la façon la plus créative qui soit : Alexandre intervient en qualité de traiteur, qui imagine aussi bien la scénographie que les recettes et le concept de ses plats, adaptés bien sûr au contexte. Comme au Palais de Tokyo, où il sert régulièrement des propositions culinaires aussi créatives que les œuvres exposées. Pour lui, la pâtisserie n’a d’intérêt que si elle surprend. Et il sait rester accessible : en traiteur, pour 150 personnes, ses formules oscillent entre 15 et 25 € par personne.

Pour multiplier les rencontres et le plaisir, Alexandre organise aussi dans son atelier de fascinants repas monochromes : pour 40 €, on goûte cinq plats, du salé au sucré, comme ce jour où, choisissant le noir, il servit, entre autres, des choux salés à la crème et aux herbes, une soupe betterave-framboise-wasabi, puis une préparation de sésame noir, citron, feuilleté minute, crémeux sésame noir, gelée citron-bergamote, poudre sésame et poivre, le tout arrosé d’un cocktail maison au thé fumé + saké.

Le Bumplab organise aussi des ciné-clubs food&film (5 €) et une Ruche proposant des producteurs surprenants et une sélection de produits de qualité… Stéphanie continue l’architecture, mais seconde Alexandre car la pâtisserie est « plus immédiatement valorisante », et parfois même plus lucrative. Le but : être une structure volante et légère, ultracréative, s’associant à d’autres… Dans une économie modeste, mais qui grandit.

Informations, commandes ou inscription aux dîners monochromes mensuels et aux Food&films sur le Facebook du Bumplab : www.facebook.com/bumplab/?fref=ts ou au 09 83 29 80 24