Augustin

En quelques jours, la rue Daguerre s’est enrichie de deux nouvelles adresses. Au 89, exit le Plan B remplacé par Christian Etchebest qui ouvre ici une nouvelle Cantine du Troquet. Dix portes d’immeuble plus loin, le Bistrot des Pingouins tire sa révérence pour laisser place à Augustin, imaginé par Augustin (on n’est jamais si bien servi que par soi-même) Grisoni, créateur au siècle dernier de l’enseigne Villa corse.

Du coup, le patrimoine culinaire de l’île de Beauté se faufile dans le menu-carte avec une poignée de châtaignes, un peu de brocciu, du bar corse et quelques citrons. Seulement, le Sud-Ouest a aussi son mot à dire par l’entremise du chef originaire du Pays basque qui ne lésine pas sur le boudin landais, la terrine de foie gras aux figues ou encore la sauce Périgueux qui escorte un artichaut frais farci. En définitive, une brasserie au mobilier contemporain et murs de briques qui se fréquente quand on habite le quartier pour le millefeuille de brocciu aux légumes confits avec d’inutiles petits points de sauce orange et vert dans le fond de l’assiette, et pour un réconfortant suprême de volaille braisée au champagne et foie gras. Amateurs de sauces, réclamez du pain et oubliez votre taux de cholestérol. On termine avec l’entremets chocolat et croustillant praliné, un peu esseulé dans l’assiette mais parfaitement équilibré entre chocolat et praliné.


La note de la rédaction : 3 sur 5