Boui-boui : nos adresses préférées à Paris pour bien manger à moins de 13€

À condition de connaître le bon boui-boui, il est possible de très bien manger à Paris pour moins de 13 euros. Raviolis vapeur, chapatis ou salades généreuses, voilà 5 adresses qui régaleront les gourmets à petit budget. 

Jixiao’s buns et ses raviolis vapeur

Raviolis de Jixiao's buns - bouis-bouis
© Hélène Rocco

 

L’échoppe est minuscule : à l’extérieur, seules trois places assises sont proposées aux amateurs de raviolis vapeur (6€ les 4). Pour goûter à la spécialité de ce boui-boui – des shengjian bao de Shanghaï -, il faut suivre le mode d’emploi illustré. « D’abord, mordre une petite bouchée. » Un premier croc dans cette brioche vapeur légèrement poêlée nous fait tutoyer les étoiles. Deuxième étape : « Sucer la soupe « . En bouche, le bouillon aux oignons imprégné de la farce au porc est une petite caresse. Une fois passée la douceur, place au croustillant de la brioche. On dévore le tout avec quelques gouttes de vinaigre et on accompagne ça d’une bonne soupe de nouilles aux petits pois (7,5€).

Jixiao’s buns
91 rue de Beaubourg, 3e
Ouvert du mardi au samedi, de 12h à 21h

Le Daily Syrien et ses mezzes de minuit

Mezze du Daily Syrien - bouis-bouis
Source : Facebook du Daily Syrien

 

Mi-kiosque de presse mi-sandwicherie, ce deli levantin a été ouvert par Ahmad après avoir fui la Syrie. Depuis, l’adresse s’est dédoublée en un grand bistrot rue des Petites Ecuries. Mais pour manger sur le pouce au milieu de la nuit, c’est à la maison-mère qu’il faut revenir. Une seule table en bois accueille les amateurs de mezzes : la plupart du temps, on prend à emporter. Pour 12 euros, on opte par exemple pour le taboulé – vrai de vrai, à base de persil frais – et une galette garnie au foie de volaille. Sinon, l’assiette take-away (10,80€) est pleine de promesses avec son sandwich chawarma poulet, tomate, chou pickles et du houmous maison. Dernière option, on commande les 5 mezzes à la carte (25€) et on partage avec un ami. Régalade garantie.

Le Daily Syrien
55 rue du Faubourg Saint-Denis, 10e
Ouvert tous les jours de 9h à minuit, et le dimanche jusqu’à 22h

Paris Féni et ses chapatis bangladais

Paris-Féni, boui-boui bangladais
Source : site de Paris Féni

 

Al Masum et Debdulal Chowdhury viennent de Féni, au Bangladesh, et ont pris racine dans le quartier d’Oberkampf. D’abord bar à jus, leur troquet kitsch et coloré a ouvert ses portes grâce au micro-crédit. Sous le regard de Ganesh en salle ou au soleil sur la terrasse, on se presse pour croquer dans un chapati. Ce pain à la farine de blé complet est travaillé ici comme un wrap, garni de veau et de légumes, et est servi avec une salade rafraîchissante (13€). L’autre star de ce restaurant est le biriani, un plat à base de riz, d’épices, de viande et de légumes. Chaque spécialité est aussi copieuse que saine, surtout quand on l’accompagne d’un jus aux fruits de saison.

Paris Féni
15bis rue Ternaux, 11e
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 22h30 et le dimanche jusqu’à 22h

Cosi, ses sandwichs et ses salades gourmandes

Cosi, sandwich - meilleurs bouis-bouis
© Hélène Rocco

 

Étudiants, touristes et travailleurs du 6e arrondissement s’unissent autour d’une même passion : les sandwichs de chez Cosi. Préparés dans du pain cosi, sorte de focaccia cuite au feu de bois, ils se déclinent en sept recettes alléchantes (7,5€). Parmi elles, Inès au speck-ricotta-noix-citron, le Cheesy au rosbeef-cheddar-mayonaise ou encore le végétarien medwedd chèvre-tapenade-oignons-tomates. On raffole aussi des salades gourmandes comme la « everything but » qui s’habille de mozzarella, chèvre, concombre, tomates et d’un effiloché de saumon. Résultat, à la pause déjeuner, il faut parfois affronter une petite file d’attente devant le boui-boui mais comme les produits sont très frais, on valide ce plan, bon à s’en lécher les doigts.

Cosi
54 rue de Seine, 6e
Ouvert tous les jours de 12h à 23h

Chamroeun et son excellent phô

L’enseigne ne paie pas de mine et pourtant, on déguste l’un des meilleurs phô de Paris dans ce boui-boui du 19e arrondissement. Adorée des habitants du quartier, l’adresse ne désemplit pas. Nous voilà donc attablés dans une salle à manger bourdonnante pour goûter à la soupe tonkinoise (7,90€) que les Vietnamiens slurpent à toute heure de la journée. Parfumée et plutôt épicée, elle mêle boulettes de bœuf, saté et coriandre dans un bouillon généreux. Le reste de la carte navigue entre spécialités chinoises, thaïes et cambodgiennes et les clients réjouis semblent tous y trouver leur compte.

Chamroeun Crimée
187 rue de Crimée, 19e
Ouvert du jeudi au mardi, de 10h30 à 22h30