Café Ineko

Entre dînette à tout free et maroquinerie à bas prix

Rue des Gravilliers (IIIe). C’est dans ce quartier, pour cette table couloir, qu’Inès de Villeneuve a rajouté une ligne à son CV logotypé LV. Désormais la voilà maîtresse de maison, dans un espace de poche, alignant mobilier vintage signé, jolis bouquets et tons pastel. Un parfum de Sud à deux pas de Pompidou. Plaisant. Le midi, l’ardoise materne : simple et réconfortante. Salade de fenouil, vinaigrette à l’orange et poivre rose (7€) – agréable -, assiette végétale (couscous froid, betterave rôtie, fenouil grillé, champignon eryngii saisi… / 14€) – ultra généreux et précis -, riz au lait au coulis de fraise (6€) – rafraîchissant et gourmand -. Les jeudi et vendredi soir, la table se fait plus apéritive : elle « tapas ». Ajoutez les vins ensoleillés du domaine familial Château de Roquefort, comme le blanc Les Genêts 2016 (6€) – délicat -, et venez prendre le soleil avant les vacances.

Café Ineko au 13 rue des Gravilliers, 75003. M°Arts et Métiers. Ouvert du mardi au samedi, de 08h30 à 18h00 (sauf apéro les jeudi et vendredi soir), service déjeuner de 12h00 à 14h30. Fermé dimanche, lundi et le soir (sauf jeudi et vendredi). Carte : env. 25€. Tél. : 09 67 87 23 10

 

Quelle ambiance ?

Simple et plaisant.

Pourquoi on y va ?

Les assiettes généreuses.

Pour qui ?

Ceux en manque de soleil.