Cafète italienne: Capucine

Le Caffè dei Cioppi devient Capucine. À l’oreille, ça chante encore, et sous les yeux, ça donne toujours le sourire

Au milieu d’un passage parisien, entre une marmite XXL et un fixie posés là, une banquette de rotin ensoleillée fait de l’œil aux foodistas. Ô joie ! D’autant que l’intérieur de ce cafète suit : baie vitrée vert olive, suspension lumineuse architecturée, comptoir de pierre bleue étoilée, carreaux noirs et blancs façon diner… Tout est joli-joli. L’histoire du lieu y compris : Stefania Melis, ancienne employée du lieu l’a repris à son compte.

Et l’assiette du coup ? Même esprit italo-rustique, même précision. Soupe de tomate froide (6 €) – épais et savoureux –, polpette al sugo ou boulettes de veau à la sauce tomate (15 €) – frais -, panna cotta aux brugnons (6 €) – soyeux. Les vins – gentillets – suivent, sans plomber la note, à l’instar du montepulciano d’abruzzo de Cirelli (4 €), et le café (2,20 €) ponctue en beauté cette dînette. Rafraîchissant._

3/5