A.Manger

La Cantine Sauvage de Saint-Denis : un lieu de vie authentique

Ce n’est pas parce le Grand Paris n’est pas encore là qu’il faut rester cloîtrer dans la capitale. Explorer les environs est toujours une bonne idée alors direction Saint-Denis pour découvrir la Cantine Sauvage, un lieu convivial à l’identité forte.

La Cantine Sauvage : un lieu de vie authentique

© Marine Brusson

 

Si de l’extérieur le lieu semble assez discret, l’intérieur témoigne de l’énorme potentiel de la Cantine Sauvage de Saint-Denis. En entrant, on passe devant la boulangerie où trônent pains, viennoiseries et pâtisseries. Puis l’on découvre un très grand espace : un ancien hangar d’antiquités de 1500 m2. Ce qui nous séduit de prime abord, ce sont ces immenses tablées qui se mêlent à des coins plus cosy où déjeuner à deux : le choix est large avec les 374 places assises. C’est ensuite la déco qui fait opérer la magie.

Derrière ce beau projet se cachent Najoua et Moussa. C’est ce dernier qui s’est chargé du décor, des objets chinés qui mixent les goûts et les époques – mobilier Formica, baby-foot, tableaux, lampes vintage et gros canapés. Le lieu vit du matin jusqu’au soir et voit sa clientèle évoluer en fonction de la journée : habitants du quartier, salariés, jeunes, retraités. Un métissage charmant à l’image de la Cantine Sauvage qui est à la fois un café, une boulangerie, un restaurant, un bar et une cantine.

Une offre gourmande et abordable

© Marine Brusson

 

Côté cuisine, Najoua, qui a fait ses armes à l’école Ferrandi après 12 ans de médecine, aime concevoir sa carte en fonction de ses emplettes du matin à Rungis. On a donc droit à un menu qui change presque de façon quotidienne et qui mélange les origines. Si les pizzas cuites au four napolitain sont l’une des spécialités de la maison, le reste de la carte donne tout aussi envie. Ce jour-là, on s’est réchauffé avec une réconfortante mousseline de butternut et oeuf mollet croustillant.

Et bien que la daurade poêlée et sa tombée de choux pak choi nous faisait de l’oeil, on s’est laissé convaincre par les croustillantes kefta maison servies avec un houmous citronné. Pour les desserts, vous pouvez y aller les yeux fermés, le chef pâtissier maîtrise bien son domaine. De notre côté, on a dévoré le croustillant au chocolat, praliné noisette. L’addition n’est pas élevée grâce à une formule midi entrée plat café à moins de 14€. Les pizzas, elles, oscillent entre 7 et 14€. On reviendra : il ne nous reste plus qu’à tester le brunch à 29€ en formule à volonté.

La Cantine Sauvage
177 avenue du Président Wilson, 93210 Saint-Denis
Ouvert du dimanche au mercredi de 6h à 20h et de jeudi au samedi de 6h à 1h