Chouette

À lire sur les réseaux sociaux les avis des premiers clients de ce restaurant bar à vins ouvert mi-juin, on a le sentiment que Chouette comble un manque et apporte un vent de fraîcheur dans une rue pas forcément riche en bonnes adresses.

 

À lire sur les réseaux sociaux les avis des premiers clients de ce restaurant bar à vins ouvert mi-juin, on a le sentiment que Chouette comble un manque et apporte un vent de fraîcheur dans une rue pas forcément riche en bonnes adresses. Il n’a fallu que quelques semaines pour voir débouler une clientèle adepte d’une cuisine fraîche comme la rosée du matin et de vins plutôt portés vers le nature et le bio à l’instar du brouilly de chez Descombes, l’Apostrophe en coteaux varois de chez Comor ou l’Indigène d’Olivier Lemasson dans la Loire. De quoi trouver son bonheur pour escorter un gaspacho de petits pois et chantilly au roquefort, qui entre nous, n’était pas franchement nécessaire. À suivre l’imposante salade de poulet mariné, légumes croquants, tomates, soja et sauce teriyaki. Un plat dans la veine de certaines créations du chef qui semble apprécier ce type d’association comme le tofu mêlé à du chou rouge et des radis. Pas de panique les viandards, vous vous consolerez avec la bavette d’Aloyau, sauce au poivre et les joues de porc braisées aux cinq épices. Seul bémol, une tarte au citron meringuée, gelée au basilic et citron vert qui semble faire la fierté de la maison… sauf que la gelée au basilic écrase tout sur son passage. Il faut parfois ne pas toucher aux grands classiques et les proposer dans leur plus simple appareil.