Comice : le gastro qui en a sous le capot !

Voilà un mois maintenant, que Comice a ouvert ses portes et nous propose ses plats gastronomiques que vous n’êtes pas prêt d’oublier !

En lieu et place de Miniatures, Comice a discrètement ouvert ses portes à la mi-septembre en visant clairement le haut du panier de l’Ouest parisien. Pascal Barbot, le chef trois étoiles Michelin du restaurant l’Astrance en voisin de table, on se dit que le repère de Noam Gedalof, en cuisine, et Etheliya Hananova, en salle, en a sous le capot. Effectivement, le chef a des ambitions et du talent pour les atteindre.

On n’a juste pas compris le principe des menus qui existent mais que l’on ne vous présente pas parce qu’ils sont annoncés de vive voix et composés en fonction de votre appétit. Ce sera donc à la carte, sur laquelle le chef fait le grand écart en proposant, et là on comprend mieux le « en fonction de votre appétit », des classiques entrées, plats et desserts, mais aussi des « hors d’œuvre » et des  « en cas de gourmandise ». Pour en avoir testé un, les tagliatelles aux coquillages, beurre doux et ail rôti, il est tout à fait envisageable de s’en contenter comme plat, tant il est généreux.

Mais quitte à choisir, on préfère amplement la lotte rôtie, panais, oignon rouge, betterave et sauce au Porto que l’on ne se gêne pas pour saucer. On fait de même pour le petit lait qui escorte discrètement le carpaccio de bar de ligne, radis, concombre et poivron. Pas besoin de rodage, Comice est bien sur les rails et la maison n’attend plus que vous pour s’envoler vers ses ambition.