Crom’Exquis

Le restaurant rouvre ses portes et nous surprend par sa nouvelle carte percutante

Victime d’un incendie en février dernier, le Crom’Exquis aurait pu ne jamais rouvrir ses portes. C’était sans compter sur l’abnégation de son chef, Pierre Meneau, qui s’est retroussé les manches. Il en a profité pour tout refaire du sol au plafond et réfléchir sur sa carte et son menu qui change quotidiennement. Récemment, soupe fraîche de petits pois, fromage de brebis comme un Fontainebleau, suprême de volaille, émulsion à l’estragon et fregola comme un risotto pour terminer par un sublime Opéra au thé vert Matcha, sorbet grenade et framboises que l’on doit au pâtissier, Tom Duclos, qu’il a fait venir de Londres. Si l’on se penche sur la carte, on la trouve désormais plus courte mais surtout plus percutante que par le passé, moins recroquevillée sur des classiques. Parmi les plats qu’on ne lui connaissait pas, le rouget marinade citron, coulis fraise gingembre et artichauts poivrade ou le Saint-Pierre, poireaux séchés, émulsion de légumes et piment d’Espelette. Avec des dressages plus contemporains, des touches de couleurs plus exacerbées, il convainc son public avec notamment des ravioles de morilles, mousseline de volaille, émulsion d’oignons doux et cresson qui ouvrent la voie à une très belle association terre et mer made in Bretagne, le pigeon de Pornic et la langoustine cuite sur le coffre posée sur un suprême quand la cuisse est farcie de chair…de langoustine.

Crom’Exquis au 22 rue d’Astorg, 75008.  Menu : 39 €. Fermé le samedi et le dimanche. M° Saint-Augustin. Tél. : 01 42 65 10 74 ou 01 43 72 70 74.

 

Quelle ambiance ?

Gentillesse, charme et délicatesse.

Pourquoi on y va ?

Pour la cuisine percutante et ses associations surprenantes, les dressages contemporains, des touches de couleurs exacerbées.

Pour qui ?

On y va entre intimes et gourmets.