Felicity Trinet et Choufleur,

Felicity, 27 ans, réalisait des sujets pour la télévision. Sauf que, maillon de la chaîne de très grosses sociétés, elle n’avait jamais l’occasion d’imposer son propre style. C’est l’immense plaisir qu’elle découvre avec Choufleur, un traiteur cuisinant des petits pots pour bébés frais, bios, livrés à domicile et tout à fait délicieux.

L’idée est venue de deux de ses cousines, avec lesquelles elle a mûri le projet pendant un an, en renonçant à une partie de ses revenus. Soumis à des professionnels, le concept séduit tant, que les cousines s’adjoignent rapidement une nutritionniste et un chef qui testent et contrôlent les recettes au jour le jour. Et si le service se veut relativement haut de gamme, il permet d’acheter des plats à ses enfants pour le prix… d’un petit pot bio industriel !

La gamme propose en effet des paniers équilibrés contenant 5 bocaux (consignés, avec un service de ramassage gratuit) qui couvrent une journée entière, pour 15 à 20 euros le panier, selon l’âge, de 6 à 24 mois, livraison comprise. Les recettes simples – soupes, purées, légumes croquants, etc. (sans sel, saumon, ni porc) – s’enjolivent de petites surprises métissées : curry, tapioca, lait de coco… Les meilleurs fournisseurs (dont le boucher Hugo Desnoyers) sont au rendez-vous. On commande la veille des repas surprise cuisinés le matin de la livraison, dans des conditions d’hygiène ultra-surveillées. « Monter une entreprise, c’est stressant, mais les retours et l’entraide sont si bons, et le plaisir de satisfaire aussi : ça n’a pas de prix » conclut, heureuse, Felicity, qui vit très simplement, donnant tout à ce projet tout neuf dont le succès s’annonce déjà.

www.choufleur-paris.com