Foucade : opération maillot

Avec son concept la “pâtisserie positive”, on imaginait Foucade faire stand beatnik ou goûter space cakes et éclairs new-wave.

Moins baba cool que prévu, la pâtisserie de Marjorie a mis un an et demi à mijoter ses recettes, la demoiselle faisant plancher quelques experts du sucré sur tartes au citron, aux pommes, éclairs et crémeux moins caloriques, limitant les allergènes et les sucres et bannissant le gluten comme le lactose. Une cuisine du bien-être revendiquée, testée et validée par les clientes et adeptes du Tigre Yoga Club, et depuis quelques semaines vendue à la Madeleine. En plus des vitrines à gâteaux et du service traiteur, la maison tient salon et accueille au déjeuner et au brunch du samedi. Dans un décor de filles, la cuisinière et chef pâtissière japonaise Saori Odoi (ex-Fauchon et Ladurée) réussit tout ce qu’elle touche, soit une formule saine et gourmande commençant par un chausson feuilleté aux pommes et patate douce faisant traverser Paris, des œufs brouillés cuits parfaits et une salade de carottes aux amandes légère. En plat vedette, le granola fait l’unanimité comme le pancake qui se dévore à coup de cuillères de chantilly aux clous de girofle. Les boissons ont la même qualité, jus de fruits frais détoxifiant en un rien de temps et choix de laits allant du soja, à l’amande et au riz.