Galia

Dans la famille Godigna au Venezuela, il est de tradition d’évoluer dans le monde de la médecine. Maxim aurait du, aurait pu mais il n’a pas voulu.

Et c’est en France qu’il est venu en 2008 approfondir ses connaissances culinaires. Diplômé de l’école Ferrandi, il a ensuite écumé les grandes maisons avant de devenir le second de Yoni Saada, ex Top Chef 2013, au restaurant Miniatures.

Depuis septembre dernier, il a décidé de voler de ses propres ailes dans un quartier où les bonnes tables ne sont pas légion. S’il n’a clairement pas tout investi dans le décor, il a en revanche mis tout son cœur dans l’élaboration de ses assiettes à classer dans la catégorie cuisine fusion et colorée où quand le saumon gravlax croise une crème à la fève tonka, quelques radis et des oignons pickles. Ca matche ! On est loin de l’andouillette et du steak frites que l’on servait jadis dans ce rade. Pour preuve, ces calamars laqués à la clémentine, un poil discrète, quelques carottes à peine rôties et une poudre d’olives noires avant l’arrivée d’une ganache chocolat à la confiture de lait, vénérée par les Sud-Américains. Y’aurait du rab que l’on ne se serait pas gêné.

Cependant, Maxim joue aussi sur le tableau des classiques en proposant un paleron confit au vin chaud et oranges précédé d’un œuf mollet, échalotes et champignons ou d’un foie gras à la queue de bœuf.

Note : 3/5