Sauve ton resto, J’aime mon bistrot : les initiatives pour aider les bars et restaurants parisiens

Avec le confinement, les restaurants, bars ou encore hôtels ont dû fermer leurs portes le 14 mars dernier. Si la date du 11 mai 2020 a été annoncée pour un déconfinement progressif, le secteur de la restauration n’est toujours pas prêt de se relancer. Un casse-tête qui inquiète et menace de nombreux établissements sur le point de mettre la clé sous la porte. Pour faire face à cette crise, certaines initiatives comme Sauve ton resto et J’aime mon bistrot sont lancées pour penser à l’après confinement. 

Toutes les semaines on vous parlait sur notre site des nouveaux restaurants et bars à tester. En cette période de crise sanitaire, notre mission est en suspens, même si l’on peut toujours vous proposer quelques recettes à faire chez vous ou présenter les différents commerces de bouche qui font de la vente à emporter. On souhaite aussi vous aiguiller vers les plateformes qui anticipent l’après confinement.

Un système de précommande pour l’après confinement

© Unsplash

 

Pour nous donner un peu de baume au cœur, il est toujours agréable de s’imaginer l’heure de l’apéro au soleil sur une terrasse parisienne. Si pour le moment, on use surtout des Skypapéro pour trinquer virtuellement, il est temps de se projeter grâce aux multiples initiatives qui ont été lancées à travers un système de bons d’achat en précommande.

C’est le cas du projet porté par deux entreprises : Hemblem (agence spécialisée dans le community management) et Le Pot Commun (site spécialisé dans les cagnottes en ligne). Ils se sont associés pour lancer la plateforme solidaire #Sauvetonresto. Sur le site, il est possible de réserver des repas, des nuitées ou encore des expériences dans des restaurants comme Lombem, Bruce, Alma, Bulot Bulot, Dalmata ou L’Abbatoir Végétal. Un achat qui se transforme en bon à utiliser une fois la réouverture des établissements. Si moralement, cela fait du bien pour le consommateur, le but premier est surtout de  soutenir les commerçants en générant des rentrées d’argent en pleine période de fermeture afin de leur donner la capacité de régler leurs charges. Par ailleurs, 1 euro sera reversé à la Fondation des Hôpitaux de France en solidarité avec les soignants.

Des bons d’achats pour payer sa tournée ou son café du matin

© Unsplash

Les rideaux des cafés, bars et restos sont baissés depuis le 14 mars et risquent encore de les rester pour de nombreuses semaines. Pour que les patrons de bars puissent reprendre leur souffle (un court instant), il est désormais possible de leur venir en aide en précommandant un café, un verre de vin, une bière, un cocktail voire même un repas. Une initiative pensée pour fournir une petite avance en trésorerie aux propriétaires à travers la plateforme J’aime mon bistrot. Le montant varie entre un bon de 1,50 à 50 euros. Et il est même possible de précommander « sa tournée » pour rincer l’ensemble de ses amis une fois qu’un retour à la normal sera au programme.

Le groupe AB InBev qui regroupe les bières Leffe, Corona, Bud a lui-aussi lancé sa plateforme : barsolidaire.fr. On retrouve le même système de bon d’achat pour s’imaginer déjà au soleil avec une pinte à trinquer entre amis. Enfin, une autre initiative a été mise en place par deux poids lourds des sites en ligne : La Fourchette et Tripadvisor. Ils se sont associés pour lancer Aidons nos restaurants , un système similaire permettant de prépayer une de nos futures sorties. « C’est à nous de nous rassembler en tant que communauté pour fournir un soutien aux restaurateurs, aux producteurs, aux agriculteurs, aux chauffeurs-livreurs qui travaillent dur et à toutes les personnes qui font fonctionner cette industrie » déclarent-ils dans leur communiqué.

Une industrie qu’il nous tarde de relancer au plus vite en retournant s’asseoir dans nos spots préférés de Paris.