La Cevicheria Martel

En lieu et place du Pan (Xe), une table à ceviche. L’annexe de celle de la rue Bachaumont (2e). Simple et efficace. À l’image du concept lui-même.

Une déclinaison du It du moment : cette marinade de poisson cru, coming from Pérou. Si, si. La preuve aux toilettes, entièrement dédiées à Monsieur Lama – l’animal qui crache, pas l’homme qui chante. Revenons à table, au milieu d’un décor de murs décrépis et de lierre grimpant, toujours aussi charmeur. Entre nos amis barbus et tatoués défilent des assiettes fraîches, vives et bien balancées. Quelques exemples ? Un ceviche de thon, avocat et mangue (15 €) – contrasté –, une salade de quinoa (6 €) – croquante – et un riz au lait tiède, avec cannelle, girofle et orange (6€€) – addictif. Ajoutez un verre de hautes-côtes-de-beaune blanc, 2014, La Justice (7 €) – droit et vif –, et vous aurez bu du fruit en mangeant des graines avec du poisson, sans vous ruiner. Ce n’est pas aujourd’hui que vous chanterez « Je suis malade »…