La condesa, un food trip à Paris

Nous avons testé pour vous La Condesa, une chose est sûre, leurs plats vous feront voyager !

La Condesa. Un quartier de Mexico. La ville où le chef Indra Carrillo a grandi. Le point de départ d’un parcours culinaire exploratoire, de l’Astrance, à Paris, à l’Enoteca Pinchiorri de Florence en passant par Ginza Kojyu, à Tokyo… Autant de matières nourrissant une cuisine voyageuse, de première classe s’il vous plaît, à l’image d’une salle d’une vingtaine de couverts, toute en élégance et en sobriété, dans des nuances gris-vert.


© Laurent Dupont

Pour le feu d’artifice, direction l’assiette. Anguille fumée et tandoori en amuse-bouche – séquencé, lisible, surprenant -, couteau vapeur,  gelée de dashi et mousseline de pommes de terre – joli, mais trop sage -, agnolotti de courge, bouillon épicé et lard de Colonnata – fin, relevé… grandiose! -, quasi de veau au kombu, haricot et salicorne – précis et texturé -, mirabelle, gingembre et huile d’olive – belle association, mais brouillonne. Un joli food trip facture 30€ au déjeuner, avec service aux petits oignons, et en supplément carte des vins mitonnée par Alexandre Jean, ancien chef sommelier de l’Astrance… Oh, la bonne affaire.