La gastronomie coréenne, dite K-Food, trouve son public à Paris

Avec plus de 150 restaurants au compteur et près de 12 000 Coréens dans la capitale, la gastronomie coréenne commence à faire partie des cuisines asiatiques qui pèsent dans le « game ». Pour preuve, la K-Food Fair, organisée en Asie depuis plusieurs années, a choisi Paris pour sa première édition européenne le 14 juin. C’est donc le moment opportun de vous filer quelques-unes de nos adresses fétiches et qui sait, peut-être de vous donner envie d’aller déambuler prochainement dans les rues de Séoul…

Le street-food branché : ON THE BAB

gastronomie coréenne
On The Bab Paris – Source : Facebook

 

Quand la Corée prend ses aises en plein cœur du quartier japonais, on trouve cela plutôt osé. Mais on apprécie la prise de risque. Toute nouvelle adresse de la rue Thérèse, l’enseigne favorite de street-food coréenne des Londoniens aura mis quelques semaines à peine pour se faire un nom à Paris. Et on comprend pourquoi ! Le lieu remplit en effet tous les critères pour un déjeuner réussi : décoration brute mais soignée, service impeccable et rapide, nourriture délicieuse et addition pas trop salée si vous prenez des mets à partager. Ici, c’est l’idée : les portions sont prévues pour que vous puissiez goûter à un peu de tout en cochant sur la carte ce qui vous titille. Kimchi, toppoki, poulet frit… Elle est pas Bab la vie ?

On The Bab
18 rue Thérèse, 1er
Métro Pyramides
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 22h

La cantine de qualité : MA KITCHEN

gastronomie coréenne
Unsplash © Jakub Kapusnak

 

Pour avoir la chance de tester la spécialité d’une des premières gargotes franco-coréenne de la capitale, il faut pouvoir y faire un saut en semaine entre 12h et 14h. D’ailleurs, les travailleurs du coin le savent bien et sont sur le qui-vive dès lors que l’heure du déjeuner approche. Tous prêts à se précipiter afin d’éviter au maximum la queue qui se forme sur le trottoir dès l’ouverture. Ils ont hâte de faire le plein de saveurs et de couleurs en remplissant leur boîte en carton recyclé… Et encore plus de se la raconter devant les collègues qui se sont contentés de la mauvaise boulangerie d’en bas. En effet, Ma Kitchen cuisine des produits frais et de saison en travaillant autour du concept des bibimbap. Et c’est un pur régal !

Ma Kitchen
85 rue d’Hauteville, 10e
Métro Poissonnière
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 15h

Le coffee shop épuré : + 82

gastronomie coréenne
© DR Page Instagram de +82

 

Si vous ne connaissez pas (encore) Séoul, c’est peut-être le lieu de notre sélection qui s’en rapproche le plus avec son look instagrammable à souhait. + 82 est le genre de café où l’on est partagé entre l’envie de goûter à tout et de tout photographier. Certes, l’un n’empêche pas l’autre mais le but est aussi de profiter d’une pause sucrée dans ce cocon de douceur. A la carte, le bingsu, dessert traditionnel coréen, est roi et décliné sous bien des formes. A base de glace finement pilée, de crème glacée, de haricots rouges et de lait concentré sucré, ce gloubi-boulga s’avère rafraîchissant, surprenant et quelque peu addictif. Pour l’accompagner, des boissons typiques sont les bienvenues ? Justement, ça tombe bien, chez + 82, on les fait drôlement bien !

+ 82
11 bis rue Vauquelin, 5e
Métro Censier – Daubenton
Ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h

Le resto raffiné : SEOUL MAMA

gastronomie coréenne
Seoul Mama – Source : Facebook

 

Niché à deux pas de la rue du Commerce, Séoul Mama surfe sur la vague de la gastronomie coréenne avec brio. Et cela, grâce à un Chef qui n’en est pas à son coup d’essai – Mg Road, Dési Road, Shirvan Café Métisse. Les plats proposés sont affriolants et travaillés avec minutie. Comme il est difficile de choisir, le mieux est de tout prendre même si – faute avouée à moitié pardonnée – on avoue avoir recommandé deux fois des kimchi ball démoniaques à la crevette, mozza et mayo au wasabi. Quant à nos papilles, elles sont irrésistiblement attirées par le curry au bœuf black Angus. Pensez à réserver car il serait dommage de venir exprès faire son shopping dans le quartier et de faire chou blanc. D’ailleurs ici, ce sont les racines de lotus que l’on préfère…

Séoul Mama
33 rue Violet, 15e
Métro Commerce
Ouvert du lundi au samedi midi et soir

Le bistro insoupçonné : C.A.M

gastronomie coréenne
Rues de Séoul ©YanMuttoo/Flickr

 

Derrière une façade de boutique d’import-export se cache un bistro aux allures de rade qui ne démérite pas. Son style atypique cible clairement les bobos parigots à la recherche d’une expérience gustative, mais pas que. Après avoir trouvé place dans l’effervescence d’un brouhaha ambiant, vous lorgnerez sur une carte aux inspirations asiatiques dont seul le chef coréen Esulee a le secret. Côté tarot, ce n’est pas donné si on a une grande faim… Mais on s’arrangera pour que ce ne soit pas le cas et on saucera à n’en plus finir les plats aux associations osées comme les coquillages à la rhubarbe ou la bonite avec de la papaye verte et des œufs de saumon. Peut-être est-ce plus bistro que coréen finalement, mais qu’importe, quelle claque !

C.A.M
55 rue au Maire, 3e
Métro Arts et Métiers
Ouvert du mercredi au dimanche de 19h à minuit


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !