La méduse

Puisqu’il est l’heure de se serrer les coudes, levons-les ! Au verre et à l’assiette ! Où ça ? Ici, quai de Valmy, par exemple. Et ce, dès midi ! Pourquoi ?

Parce que jolie façade blanchie, lumières chaudes, tables souriantes et carte à petits prix qui claque : radicchio déglacé à la passion et œufs de truite ; joue de porc confite et mousseline de patate douce-céleri… Une cuisine qui mixe, aère, sucre-sale…

Et touche ? Plutôt, oui. Tataki de canard, aigre-doux de carotte et condiment tamarin-foie gras – contrasté et entêtant –, cabillaud poêlé, purée de courge-abricot, salade castelfranco et citron confit – un tantinet brouillon, mais précis –, pomme au four et crumble – récréatif. Comme un petit plaisir n’arrive jamais seul, le vin suit – sémillant anjou blanc, Mozaik 2014, de Pithon-Paillé (7 € le verre) – et le service charme. Le soir, huîtres en apéro, assiettes en rafale et cocktails à gogo prennent le relais. Les habitants du haut « canal » tiennent leur Q.G. !

Note : 3/5