La Réserve : ultra-luxe

C’est dans un hôtel particulier de 1854, ancien siège social de Pierre Cardin, qu’ouvrait l’année dernière le 5 étoiles luxe, La Réserve Hotel & Spa.

Troisième établissement du groupe du même nom après Ramatuelle et Genève coulé dans 250 tonnes de marbre et d’onyx, décoré au pinceau et à la feuille d’or, ce petit Versailles signé Jacques Garcia décline 40 chambres dont 26 suites, plusieurs salons, un bar, une bibliothèque privée, le restaurant étoilé du chef Jérôme Banctel et son nouveau brunch du dimanche. Si le prix affiché peut faire mal (85 €), l’expérience tourne à la démonstration.

Dans un cadre magique, le rituel commence autour d’une coupe de champagne, l’eau plate se verse dans les gobelets en argent et le café dans la porcelaine blanche. Outre le pain et les viennoiseries faites maison – un délice – le brunch sort le grand jeu avec un assortiment de bouchées salées et sucrées à la gloire du foie gras, tartare et burrata, saumon fumé et raviole au homard… associés à quelques notes acidulées et pimentées à la japonaise. La partie sucrée est à se damner, dont la madeleine chocolat-vanille sacrée tuerie de l’année. Rien à dire sur l’œuf Bénédict, coulant comme il faut, ni sur le plat du jour (l’agneau de 7 heures lors de notre passage) cuit idéalement. Le service palace et la playlist soul et jazzy ajoutent au charme.

www.lareserve-paris.com