L’Amarré, bistrot marin

De l’autre côté du canal, la rue de la Fontaine au Roi (XIe) fait des vagues. En plus de son Épicerie Végétale, un bar de nuit iodé illumine désormais l’artère de sa façade jaune pétard et de ses lampadaires.

Derrière, dans une salle-comptoir de poche un tantinet raide, un cuisinier en vareuse et une sommelière avertie servent l’océan. Huîtres de pleine mer affinées en belon (2 € l’unité) – fines de chair, puissantes de goût –, tarama maison (8 €) – crémeux à souhait –, salade de salicornes aux agrumes (8 €) – vive et craquante –, noix de Saint-Jacques et purée de persil tubéreux (16€) –chiches mais précis –, sablé et crème de citron (8€) – délicat. Les quilles nature suivent, en attendant les plats, à l’image du sauvignon de Noëlla Morantin (29 €) – minéral et acidulé. De quoi faire sourire les filles et leur moitié aussi: tous sont allés en bord de mer, en traversant le trottoir…

Note : 3/5