Le restaurant du Camion qui fume

Depuis novembre 2011 ses food-truck sillonnent Paname. L’Américaine Kristin Frederick propose dorénavant ses burgers gourmets dans un lieu dédié, rue Montmartre.

Encore une enseigne de burger ? Oui, encore. Mais pas n’importe laquelle. Celle par qui, pour ainsi dire, tout a commencé. Car en inaugurant son fameux Camion qui Fume en 2011, Kristin Frederick – une Californienne formée à l’école de gastronomie Ferrandi à Paris – était loin de s’imaginer qu’elle lancerait la tendance des food trucks dans la capitale (près de 80 camions sillonnent désormais la ville) et encore moins que le burger allait devenir le mets phare des foodistas, des pelletées de restos branchés s’érigeant désormais à sa gloire un peu partout dans l’Hexagone. Bref, Kristin a eu le nez creux. Aujourd’hui, après la tentative infructueuse du Bateau qui Fume, l’enseigne a ouvert son propre resto entre la Bourse et les Grands Boulevards. Plus besoin d’attendre des plombes dehors pour avoir sa dose de rêve américain, on peut maintenant s’attabler dans ce fast-food à la déco aussi singulière que dépareillée (devanture transparente, néons, murs bleutés, tabourets haut perchés, plateaux en fer…) qui conserve néanmoins la petite touche street-food du projet initial – la cuisine y est naturellement grande ouverte.

Côté carte, les habitués du camion ne seront pas dépaysés : pour des prix presque équivalents (menu entre 12,90 € et 14€90), accompagnés de beignets d’oignons, de coleslaw ou – petite nouveauté – de frites chili/fromage (un mélange un peu trop bourratif à notre goût), on y déguste les authentiques burgers maison qui ont fait la réputation de la marque, depuis déclinée en livre de recettes. Parmi eux, citons le Classique (bœuf, cheddar, salade, pickles, tomate…) ou le Bleu (bœuf, fourme d’Ambert, oignons caramélisés, sauce au porto), toujours mijotés à base de « bons » produits, à commencer par la viande certifiée française et le cheddar anglais affiné de long mois. En résumé : on ne change pas une formule qui marche. D’ailleurs, Le Camion qui Fume prévoit d’ouvrir à l’avenir deux nouveaux établissements parisiens. La folie burger est visiblement bien partie pour durer.