Le Tastevin

Et si nous allions prendre l’air en proche banlieue ? À une vingtaine de kilomètres de Paris, aux portes de la forêt de Saint-Germain-en-Laye, dans la très chic ville de Maisons-Laffitte.

L’information n’a pas fait la une des journaux, mais au Tastevin, Michel Blanchet, étoilé Michelin depuis 1979, a donné les clés de sa demeure cossue à Denis Rivoire qui poursuit l’œuvre de son prédécesseur : servir des créations à partir des produits nobles comme les langoustines servies en tartare juste tiédi avec une salade d’herbes et croûtons ou le ris de veau dont la noix est proposée croustillante et parfumée aux agrumes avec une sauce aigre-douce.

Parce qu’il sera sur toutes les tables dans quelques semaines pour les fêtes de fin d’année, le foie gras est ici présenté de mille et une façons histoire d’entraîner nos papilles. En escalope poêlée avec une crème infusée au parmesan, mi-cuit en terrine avec des figues et une brioche ou déposé sur une crème de châtaigne servie tiède avec un œuf poché.

On se la joue moins calorique pour le plat suivant avec des noix de Saint-Jacques juste saisies, un risotto au basilic et des copeaux de parmesan avant l’arrivée d’une nage de kumquats confits, oranges et fruits de la passion, histoire de faire le plein de vitamines C. La suite vous la connaissez, une balade dans la forêt pour digérer.

Note : 3/5